Infographies à partager : réduire les emballages et ses déchets ♥

Aujourd’hui très peu de blabla, je voulais vous présenter deux infographies à partager que j’ai réalisé pour vous. Quand on veut utiliser des produits plus respectueux de notre peau et de notre environnement tout en réduisant ses déchets au maximum, la salle de bain est le meilleur des terrains de jeux ! Hyper faciles à adopter, les gestes qui nous permettent d’utiliser de supers produits peu coûteux sont nombreux.

 

moins-emballages-salledebains

Les cotons jetables, cotons tiges, brosses à dents en plastique (environ 4.7 milliards jetées par an dans le monde) et protections hygiéniques ( plus de 30 000 000 000 utilisées depuis le 1 er janvier 2016 dans le monde) sont tout autant d’objets éphémères qui polluent beaucoup.Il existe des alternatives hyper simples et peu coûteuses, qui permettent aussi de ne pas être pris au dépourvu par des « oh je n’ai plus de coton » ou encore des « m******* j’ai pas de tampon sur moi ! ». Ouvrez grands les bras aux cotons lavables, à l’oriculi, à la cup ou aux serviettes lavables et à la brosse à dent compostable ou à embouts interchangeables !

 

reduire_ses_dechets

 

 Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

J’ai fabriqué mes éponges Tawashi zéro déchet !

faire_eponge_tawashi_alesfleurs

Cela faisait des semaines que j’avais envie de me lancer dans la confection d’éponges Tawashi… Toujours en vadrouille, j’attendais de pouvoir retourner chez mes parents récupérer de vieilles fringues et tout mon bric à brac de bricolage (planche, clous, marteaux, pistolet à colle, breeef). J’ai adoré réaliser les tawashis, à savoir que la première était très moyennement une réussite et j’étais plutôt fière de la dernière ! En plus du côté hyper pratique qu’est celui de récupérer de vieux vêtements pour en faire des éponges efficaces, la confection de ces dernières est très agréable. Le fait de tisser ces bandes de tissus est hyper apaisant et à un côté quasi méditation en pleine conscience.

Tu auras besoin d’une planche de bois, quelques clous, un marteau, une paire de ciseau, de vieilles fringues, une règle et un crayon.

matériel_confection_tawashi

Dans un premier temps, je me suis inspirée de l’article de Luizzati et ai dessiné un carré (après tu peux dessiner un rectangle selon ce que tu veux) de la taille choisie (ici j’ai fait 14 cm). Puis j’ai placé un premier point à 3 cm des angles et ensuite les quatre suivants à 2 cm. Puis on plante les clous sur nos petits points.

Ensuite j’ai découpé de longues bandes de tissus (tu poses ton tee shirt à plat, et bim, on fait des bandes d’une hauteur d’environ 4 cm).

SAMSUNG CSC

réaliser_son_tawashi_1

Une fois le tissage terminé, on rabat les mailles en décrochant un anneau et en le passant dans l’anneau suivant et ainsi de suite jusqu’à avoir fait le tour de votre tawashi.

diy_tawashis

Comme vous pouvez le constater, on prend vite le coup de main ! Je suis pas très forte pour les explications mais en même temps, c’est le genre de petites réalisations qui se fait beaucoup au feeling et pour laquelle il n’y a pas besoin d’être une experte en tissage 🙂

Pour les plus tricoteuses d’entre vous, le super chouette tuto de morganours vous apprendra comment tricoter ou crocheter une éponge tawashi avec une laine acrylique.

Ce DIY pour apprendre à réaliser ses tawashis vous a plu ? Vous avez essayé ?

Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

5 Bio-ty hacks efficaces, pas chers et ecofriendly

On en a pas mal entendu parler ces derniers temps, notamment sur Pinterest et Youtube… Mais quand j’ai commencé à voir déferler ces fameux « beauty hacks » sur la toile, pas du tout mais alors pas du touuut ecofriendly, mon sang n’a fait qu’un tour et j’ai failli avaler mon tofu aux graines de lin germées de travers ! Mention spéciale à la personne qui a eu l’idée de couper un protège slip en deux pour se le coller sous la paupière afin de… ne pas avoir de miettes de fard à paupières sur son fond de teint. & pensée à tous les protèges slips gâchés à travers le monde pour sauver son contouring. (Alors que dans certaines régions du monde les femmes n’ont même pas accès à des protections hygiéniques décentes, breeeef, on marche sur la tête). Comme d’hab’, je m’égare.

biotyhacks

Aujourd’hui je voulais vous parler de cinq « BIO-ty hacks » qui permettent de contourner l’achat et l’utilisation de certains produits pleins de cochonneries et d’obtenir des « soins » à coûts microscopiquement rikikis, sans vraiment sortir de chez soi, en deux secondes et sans produire de déchets. Formidable n’est-ce pas ?

1. »Oh **** mes cheveux sont vraiment pas au top ce matin »

J’en avais rapidement parlé dans mon article concernant ma nouvelle routine capillaire, mais tout ce qui est farine de blé, fécule de maïs, talc... C’est d’une efficacité redoutable sur les racines grasses et les cheveux raplaplas ! Pour moi le shampoing sec c’est un peu la vie, surtout quand tu décides d’étirer en longueur chaque période entre deux lavages. Dans une démarche de laisser un peu d’air et de répit à mon bulbe capillaire, l’application d’un shampoing sec plein de merdouilles ne me semblait pas vraiment logique.

Aujourd’hui je saupoudre ma farine par pincée, je masse, je laisse poser le temps de me brosser les dents et blablabla, tête en bas, on re-massouille, coup de brosse emballé c’est pesé. Si tu as l’âme à la bidouille, n’hésite pas à te confectionner un peu pot de fécule/farine/poudre auquel tu ajouteras quelques gouttes d’huiles essentielles (menthe pour la fraîcheur, pamplemousse pour assainir, etc.)

Info numéro 1 : pour les filles qui ont les cheveux foncés et qui cherchent un shampoing sec qui ne laisse pas de traces plus claires ou ne blanchit pas les cheveux, foncez sur la poudre de cacao 🙂

Info numéro 2 : constat d’une copine, l’application de shampoing sec sur les racines la veille au soir, permettant à notre poudre d’absorber tranquillement le gras du cheveux serait plus efficace qu’une application en rush le matin même 🙂

 

2. « OMG, il n’y a plus de déo, je vais passer 35 minutes dans le bus et courir jusqu’au boulot… Je fais quoi ?! »

Par contre en bonne accro à l’huile de coco, tu en as toujouuuuuuuuuuuurs un pot chez toi. Une noisette d’huile au creux de l’aisselle et bim, te voilà désodorisée. Si tu n’as pas la peau sensible, n’hésite pas à tapoter un peu de bicarbonate de soude ou de talc sur ton enduction 🙂

 

3. « Des envies de gommage cocooning ? »

Que tu sois de celles qui ne pensent à se faire un gommage que tous les 36 du mois ou au contraire, que pour toi, le gommage ça ne rigole pas, c’est une fois par semaine sans y déroger… Ces deux recettes sont pour toi :

  • Un fond de bol d’huile de coco (ou huile végétale de ton choix : olive, jojoba, avocat…), quelques cuillères de bicarbonate de soude (à toi de voir quand la consistance de ta préparation te convient)… Une fois que je me suis lavée, je m’applique ce gommage, puis je rince… & c’est juste une tuerie ! J’ai la peau super douce et veloutée, méga hydratée et exfoliée. Ma recette préférée !
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 3 de sucre roux et 1 de citron

Rapide, économique, zéro déchet, ecofriendly, cruelty free, garanti sans perturbateurs endocriniens, naturel, frais, homemade... La liste est longue !

 

4. « Cicatrisation naturelle »

On commence à connaître l’huile de coco et l’aloe vera comme cicatrisant naturels mais quid du miel ? Après avoir vu un reportage hyper étonnant sur une clinique qui soignait les plaies post-opératoires avec du miel, je me suis un peu penchée sur la question. Le miel de thym, de manuka ou de lavande (car les vertus de ces plantes s’associent à celles du miel)(mais pas que !) sont particulièrement reconnus pour leur propriétés antiseptiques, antibactériennes, antifongiques et cicatrisantes.

Après avoir lavé la plaie à l’eau ou au sérum phy, on applique le miel en couche fine et uniforme sur cette dernière. A renouveler toutes les 24 heures. Si jamais vous avez plus d’infos à partager à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaires, je suis preneuse pour plus d’infos et cela pourra aider beaucoup de personnes 🙂

 

5. « Ca coince, besoin d’un coup de pouce lubrifié ? »

Je n’ai pu lire que très peu d’articles sur le sujet et cette info, apprise par hasard au détour d’une conversation à Bali a changé beaucoup de choses pour moi ! L’huile de coco est un super lubrifiant, voilà. Naturel, neutre, comestible… Non seulement elle sera un très chouette coup de pouce si vous êtes sujette à quelques sécheresses ou irritations mais en plus, ses propriétés anti bactériennes, anti inflammatoires, anti fongique… en feront une alliée de taille contre tous types d’incommodités intimes de type mycoses et compagnie.

Par contre il est important de noter qu’huile de coco et préservatif ne font pas bon ménage, cette dernière ayant tendance à le rendre poreux…

A noter que rien n’empêche de remplacer l’huile de coco par une autre huile végétale, de type jojoba ou amande douce 🙂 Il n’y a plus qu’à se servir sur l’étagère ehe.

Alors ? Convaincues par ces cinq BIO-ty hacks qui vont vous rendre la vie plus simple ? Les connaissiez-vous ? En avez-vous d’autres à partager ?

 

Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

 

Astuce Fauché/Zéro Déchet #5 : Le bicarbonate de soude

SAMSUNG CSC

Comment parler du vinaigre blanc ou de l’huile de coco sans parler également du bicarbonate de soude ? Je te le demande !

Alors que je partais pour quelques mois à Bali, ma mère m’a tannée pour que je prenne un sachet de bicarbonate de soude dans mon sac à dos, « mais siiiii tu verras, ça te sert pour TOUT, c’est génial »… Mouai. Pas plus concernée que ça, j’ai mis le sac dans ma trousse à pharmacie & je dois bien avouer que je n’y ai plus vraiment pensé. &puis je suis rentrée, après mon stage dans la sensibilisation à l’environnement et quelques constats un peu défaitistes à foison, je me suis vraiment posé des questions plus concrètes. Recycler c’est bien, mais réduire c’est mieux. Je me suis donc renseignée, j’ai échangé &je me suis penchée vers des produits d’une simplicité extrême, efficaces et qui allaient me permettre de réduire drastiquement les déchets que je pouvais produire et la quantité de produits toxiques que je pouvais rejeter dans l’environnement. D’autant plus que tu commences à me connaître, bidouiller deux/trucs j’aime bien, mais pour moi le zéro déchet et la consommation responsable, c’est aussi un moyen de me faciliter la vie !

Autant te dire que dans la catégorie « salut tu dégages 60% de tes produits habituels, je suis polyvalent et je coûte rien », le bicarbonate de soude est un très bon candidat ! Bonus ? Il est biodégradable, non inflammable et surtout, non toxique.

SAMSUNG CSC

Déboucher ses canalisations :

100g de bicarbonate, 1 pincée de sel & un demi verre de vinaigre blanc

On laisse poser et on rince avec 1L d’eau bouillante

On peut l’utiliser en cuisine comme en produit ménager ou en cosmétique. J’utilise pour les cosmétiques la version « alimentaire » par ailleurs. Ses vertus sont super nombreuses et je te propose une liste absolument non-exhaustive de ces utilisations.

  1. Nettoyer

On décrasse, on décolle les fonds brûlés, on récure, on détache, on détartre, on dégage le calcaire… Bref. C’est un abrasif doux fongistatique qui se prête parfaitement au nettoyage de la cuisine, de la salle de bains, des toilettes, des couverts, de tes brosses ou de ta cup

2. Désodoriser

Dans une coupelle au fond du frigo, dans le fond d’un cendrier ou sur le tapis juste là où ton chat adoré vient de se soulager… Dans une machine avec tes vêtements de sport, bref, le bicarbonate est un désodorisant très efficace !

     3. Cosmétique

En bain de bouche, dentifrice saupoudré sur la brosse à dent, blanchissant combiné avec deux gouttes de citron, gommage ou en déodorant, il a déjà maintes fois fait ses preuves.

une pincée de bicarbonate appliquée au creux des aisselles en sortant de la douche = efficacité maximale.

Il serait également très efficace contre les poux ou en agent éliminateur de résidus (laque, gel, pollution) mêlé au shampoing une fois par semaine.

Mélangez un peu de bicarbonate de soude avec de l’huile de coco, gommez et rincez !

4. Anti acidité

Pour ceux et celles qui comme moi, ont quelques soucis de digestion et d’acidité au niveau de l’estomac, le bicarbonate est votre allié. Bon par contre, c’est vraiment infect, personnellement j’ingère une préparation à base de bicarbonate que j’achète en pharma mais dilué dans l’eau… Je n’arrive pas !

  5. Cuisine

On l’utilise entre autres pour rendre l’eau moins calcaire, nettoyer les aliments, désodoriser les vapeurs de cuisson, faire lever une pâte, aérer et alléger une préparation, diminuer l’acidité de certains aliments.

Quand on fouine un peu sur Google, on tombe sur une mine d’or d’infos et je pense que je suis loin d’en avoir fait le tour ! J’ai apprécié ces sites http://www.monbicarbonate.fr/ & http://www.compagnie-bicarbonate.com/ que j’ai trouvé relativement complets et bien fichus.

&toi, tu connaissais ces propriétés du bicarbonate ? Quelle est l’utilisation préférée que tu en as ?

Retrouvez- moi sur FaceBook et Instagram

Cliquez, likez, commentez & partagez si vous avez aimé, ça donne du courage !

Sandwiche végétarien Betterave/Fromage Frais/Noisettes – Rapide et de saison !

SAMSUNG CSC

Pour ceux et celles qui me connaissent, vous savez déjà que j’ai une passion particulière pour les sandwiches (Manuella, nos ptits lunchs Londoniens 🙂 ♥). Je vous propose une recette réalisée lundi midi, lorsque prise de flemmingite aiguë (encore celle la !), je n’avais pas trop envie de cuisiner une heure. C’est un sandwiche végétarien, rapide à faire et vraiment super délicieux, vous m’en donnerez des nouvelles !

Il vous faut :

SAMSUNG CSC

  • Faire toaster deux généreuses tranches de pain
  • Tartiner de fromage frais
  • Ajoutez-y la salade et la roquette, trois tranches de betteraves cuites, deux tomates séchées et saupoudrer de noisettes concassées
  • Parsemez de deux/trois feuilles de basilic frais
  • Dégustez !

SAMSUNG CSC

Fait un peu au hasard de ce que j’avais dans le frigo et dans les placards, j’ai adoré cette association ! J’avais découvert la betterave en sandwiche dans un burger végé et j’ai trouvé que c’était savoureux et réussi. La texture, le goût.. Tout s’y prête !

Comme pour tout sandwiche végé, les variations sont nombreuses, amandes concassées, graines, graines germées, mozza… Faites-vous plaisir et n’ayez pas peur de décliner et d’associer les saveurs !

Si vous le réalisez, dites moi ce que vous en avez pensé et si vous le postez sur les réseaux sociaux, glissez un petit hashtag #alesfleursfood pour que je découvre vos créations !

&vous, votre sandwiche rapide et facile, il y a quoi dedans ?

 

Retrouvez- moi sur FaceBook et Instagram

Cliquez, likez, partagez si vous avez aimé, ça donne du courage !

 

Astuce fauché zéro déchet#4 : l’huile de coco

SAMSUNG CSC

Ah l’huile de coco, alliée de taille lorsque l’on souhaite réduire le nombre de produits cosmétiques que l’on utilise, qu’il s’agisse d’une démarche zéro déchet, d’une volonté d’utiliser des produits naturels dont on comprend et maîtrise la composition, de réduire considérablement ses dépenses cosmétiques… Dans la lignée du vinaigre blanc, voici l’indispensable huile de coco &ses vertus.

Je voudrais aujourd’hui me concentrer sur l’utilisation cosmétique, à savoir cependant que c’est une huile de cuisine très intéressante et savoureuse 🙂

Pour moi, l’odeur de l’huile de coco sur la peau c’est un peu une madeleine de Proust et ça me propulse directement un an en arrière, retour à Bali. Je la connaissais déjà, mais je l’ai vraiment découverte là bas. C’était le cosmétique local, abordable et le plus clean que j’ai pu y trouver, me permettant de voyager léger avec un produit multi-usages hyper efficace.

Initialement solide, elle se liquéfie entre 23 et 25°c. On la choisie vierge, issue d’une première pression à froid et non raffinée.

Concrètement, je l’utilise comment ?

  • En baume hydratant sur le corps et le visage. Quand elle est solide, j’en prends une noisette que je fais fondre directement en l’appliquant.
  • En soin sur mes pointes abîmées. Quand celles ci ont trop pris cher, pendant plusieurs jours j’en applique un tout petit peu avant d’aller me coucher, le lendemain, tout est absorbé. En quelques jours, mes pointes sont soyeuses, brillantes, réparées.
  • En démaquillant. Une micro noisette au creux de la main, une fois fondue je masse doucement mes yeux avec, puis à l’aide d’un coton lavable imbibé d’eau chaude (important l’eau chaude pour se débarrasser de l’huile), j’enlève les résidus de maquillage et d’huile. Hydratante pour les yeux, cette technique dégomme les mascaras waterproof les plus tenaces.
  • En baume Après-soleil. Après une journée plage, grande tournée d’hydratation pour ma peau. Si j’ai un peu rougi, l’huile de coco aura en plus une vertu cicatrisante sur la peau un peu meurtrie.
  • Huile de massage. Tout simplement ! Quand j’ai du mal à m’endormir, j’ai pris l’habitude de me faire un petit auto-massage des pieds et des mains pour relâcher les tensions et sombrer en deux-deux dans un sommeil réparateur !
  • En déodorant, une noisette sous les aisselles avant d’attaquer une journée pour profiter de ses vertus déodorantes ! Il existe plein de recettes de déodorant home made, préparations dans lesquelles tu peux ajouter des HE et compagnie… La flemmarde que je suis s’en tient au strict minimum !

 

Ensuite, il est d’autres utilisations que je n’exploite pas forcément mais dont je n’ai entendu que du bien ! Baume de rasage, pour les barbes et pour les jambes; dentifrice (je n’ai pas encore réussi à passer le cap); mélangée à d’autres huiles, en gargarisme pour blanchir les dents…

En gros, vous l’aurez compris, j’adore. De plus, pour celles qui ne sont pas très fans de l’odeur, il en existe de la désodorisée ! Après, je ne suis pas grande connaisseuse mais je suppose que cela ne change en rien ses propriétés extraordinaires ?

&vous l’huile de coco, c’est votre grande alliée cosmétique ou pas vraiment ? Vous connaissez, vous découvrez ?

 

Retrouvez- moi sur FaceBook et Instagram

Cliquez, likez, commentez & partagez si vous avez aimé, ça donne du courage !

 

Astuce fauché/zéro déchet #2 : le vinaigre blanc

Roulement de tambour, l’astuce fauché/zéro déchet est de retour (le premier volet ici)! Alors attention, il n’est pas nécessaire d’être fauché comme les blés pour user et abuser de ces astuces. Cependant l’excuse type « les trucs bios et écolos c’est pour les bobos, moi j’ai pas les moyens » est absolument invalidée par cette catégorie (et puis avec les économies réalisées grâce à ce produit, vous pourrez vous achetez au moins quinze pots de Nut & Bon par mois !).

Alors je n’ai pas inventé l’eau tiède bien évidemment, il est fort probable que certaines d’entre vous connaissent ce produit et ses mille vertus vieux comme le monde. Mais ce truc, c’est un véritable carton. Très peu cher, mutli-usage et eco-friendly, j’adore !

Vous pouvez dès à présent dégager vos multiples produits ménagers bourrés de saletés (pas tops à inhaler, pas géniaux à manipuler, très cracras à rejeter dans nos égouts) et les remplacer par le seul, l’unique, l’indétrônable vinaigre blanc.

  • antimicrobien et désinfectant, on peut l’utiliser pour laver toutes les surfaces de notre home sweet home (sols, toilettes, appareils electro ménagers et compagnie)(je l’utilise par exemple pour nettoyer ma cup en fin de cycle)
  • anticalcaire, il est top pour toutes les surfaces type baignoire, lavabos et objets ayant tendance à s’entartrer (fer à repasser, bouilloire…)
  • il dissout les graisses et lustres les surfaces vitrées, parfait pour la vaisselle ou les objets qui prennent un peu la poussière et plus si affinité (le miroir qui colle un peu toussa toussa)
  • jette ton destop et utilise le vinaigre blanc pour désincruster et nettoyer les canalisations
  • adoucissant, il est parfait ajouté à ta lessive pour rendre le linge doux et souple
  • c’est un après-shampoing efficace qui fait briller et assouplit les cheveux (à rincer de préférence à l’eau froide)

Il a apparemment des vertus désodorisantes, détachantes et désherbantes, mais ça, je ne l’ai encore jamais testé et ne peut réellement vous en parler 🙂

Donc là, tu as déjà gagné pas mal de place sous ton évier et autour de tes toilettes, je ne te parle même pas des économies en Ajax, Mr Propre, Canard WC et compagnie ! En plus, le vinaigre blanc est non toxique, tu peux donc nettoyer, décrasser et désincruster à peu près tout et n’importe quoi sans crainte !

Alors, il t’a convaincue mon vinaigre blanc avec sa super faculté encore plus époustouflante que le déo 98H : faire le boulot d’à peu près 10 produits avec une compo claire comme du vinaigre de source ?