Mes indispensables zéro déchet au travail #1 – le déjeuner

tawashi

Ca y est, cela fait partie de mon quotidien aujourd’hui, je me rends tous les jours au bureau (Youhouuu #gotajob). Nous n’avons pas de cantine sur notre lieu de travail donc deux options s’offrent à nous :

  • Ramener son déjeuner
  • Aller prendre quelque chose à emporter aux alentours

Dans les deux cas, si l’on ne fait pas attention on se rend compte de la quantité de déchets inutiles que l’on produit chaque semaine, si ce n’est chaque jour. Pourtant, pour limiter drastiquement et efficacement la casse, la démarche à suivre est très simple et similaire pour les deux situations :

1. Ramener sa tasse pour la machine à café. On bannit les gobelets en plastique d’un autre temps !

2. Utiliser sa tasse ou ramener un verre/une gourde/une bouteille en verre pour la remplir à la fontaine à eau. Pareil, on ne va pas utiliser un gobelet par jour ou par semaine alors que c’est si simple de ne pas produire ce déchet !

3. Avoir un jeu de couverts dans son tiroir : indispensable quand on déjeune sur place, parfaite parade aux couverts en plastique fournis avec les salades/tartes/plats à emporter.

4. Avoir une serviette dans son tiroir : ne plus prendre automatiquement une feuille de sopalin avec son pique nique (qu’on n’utilise pas une fois sur deux), &pouvoir se passer des serviettes en papier si l’on déjeune à l’extérieur.

5. Garder un sac en toile à portée de main (derrière le bureau, sur l’étagère, dans le tiroir, etc.) pour pallier au sac plastique ou jetables (même en papier…) proposés à l’achat d’un déjeuner à l’extérieur. De plus j’ai enfin fait l’acquisition de petits pochons en toile, qui sont vraiment super et permettent de le donner directement pour que l’on nous mette le sandwiche ou la viennoiserie dedans.

6. Je me suis acheté un petit bol que je laisse au bureau pour pouvoir faire réchauffer mes plats hors de ma boîte de transport qui est en… plastique (le verre est trop lourd et je n’ai pas eu l’occasion d’investir dans une boîte en inox. Cependant en réutilisant des tup’ qui sont de toutes évidence là sans les chauffer, je limite la casse).

Et alors pour le coup, c’est super simple. Tu y penses une fois et après, c’est toujours sur place 🙂 Pas d’excuse, limiter ses déchets au bureau ne demande quasi aucun effort, juste une micro anticipation un jour, un seul !

Vous avez d’autres idées ?

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plu, ça fait toujours plaisiiiir ♥

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram pour plus de love-

Publicités