Ces 10 choses qui ont rendues mon année 2016 un peu plus belle

 :

Crédit photo : Pinterest

Les douze coups de minuit de samedi soir ont sonné le glas de la transition 2016/2017 et avec lui est arrivé l’envie de faire un bilan. Quoi de plus tentant que de se pencher sur les douze précédents mois et de dresser un constat; alors 2016, cela nous a apporté quoi ?

Je préviens de suite, cela n’aura pas été facile pour ma 2016 de relever le défi d’être à la hauteur de 2015. Cette dernière aura été une des plus incroyables années de ma vie, pour le moment, et avec la fin d’études et la recherche amère d’emploi qui se dessinait sournoisement au début de l’année dernière, ça n’allait pas être folichon. Et en effet, les premiers mois de 2016 ont été plutôt trashs, pas très choupitrognons et un peu relous pour être honnête. Alors que je baignais encore dans l’illusion que mon profil international et polyglotte allait faire frémir plus d’un recruteur, je suis allée de déconvenues en déconvenues. Sans oublier que le tout était saupoudré d’une incroyable indécision quant à ce que je voulais faire de mon futur et où je voulais poser mes valises (spoiler alert : je ne le sais toujours pas  !).

&puis, doucement l’année s’est décantée et avec mon emménagement à Marseille (qui devait être « provisoire », oops !) la vie a commencé à devenir plus agréable. J’avais très envie de rédiger cet article pour me poser et réfléchir à 10 choses qui ont illuminées mon année 2016 et à 10 choses que j’ai envie de mettre en place et d’atteindre en 2017. (Comme ça dans 12 mois je serais comme une conne devant mon article à pleurer toutes les larmes de mon corps sur ma foutue incompétence à me bouger les fesses et à ne pas procrastiner)(ou bien je serais contente en me disant que je l’ai fait.)(See ya in 12mo).

alesfleurs_full

Les 10 choses qui ont rendues mon année 2016 un peu plus belle

  1. Je me suis tenue à une routine bloguesque plutôt respectable et cela m’a permis de faire de très belle découvertes, d’échanger avec de belles personnes et de mettre des mots sur mon engagement.
  2. J’ai appris à SKATER ! &je me suis acheté un skate. Et je SAIS SKATER. Et ça me rend trop contente.
  3. Ski, Via ferrata, Escalade, Bloc, en 2016 j’ai fait la nique au vertige et malgré quelques petits moments de solitude ultime et de crises de larmes un peu gênantes, je ne me suis pas démontée.
  4. J’ai repris sérieusement le Yoga (avec ma prof géniale, la dénommée Julie Maartin dont je vous parler dans mon article sur l’harmonie) et mon dieu, comme ça fait du bien ! Je sens la progression, la sereinité, la pleinitude… Je gère tellement mieux mes émotions… BREF, je vous prépare un article à ce sujet !
  5. Je vais à la piscine une fois par semaine &ça peut paraître très simple mais cela me fait un BIEN fou.
  6. J’ai lu, lu, lu et lu ! Avec une moyenne de 2 livres dévorés par mois, j’ai redécouvert le bonheur de se plonger dans un roman et d’avoir du mal à s’en décrocher !
  7. Je suis allée passer mon anniversaire à Berlin dans la ville de mon coeur entourées de mes amis d’amour. Et c’était un vrai shoot de BONHEUR.
  8. J’ai passé un super été, ma sœur est venue me voir à Marseille, ma mère, ma copine Océ, je suis partie dans le Verdon avec mon doux… C’était génial de le faire découvrir cette ville que j’aime vraiment très fort et de passer autant de temps auprès d’elles.
  9. Mon article sur le fait que je ne boive pas d’alcool (ici si tu ne l’a pas lu !) a plutôt eu un bon retour et j’ai été relayé par Le Bonbon (Je ne bois pas d’alcool et je le vis bien) et le Plus de l’Obs  (Je ne bois pas d’alcool mais je passe une très bonne soirée, merci !)! Autant te dire que je ne me sentais plus, c’était plutôt sympatoche !
  10. J’ai passé quasiment tous mes week-ends de mars à décembre à la plage à lézarder au soleil au côté de mon amoureux (qui est à lui seul un highlight de 2013-2014-2015 et 2016 :D).

Les 10 choses qui rendront mon année 2017 un peu plus belle

  1. Ecrire un livre. Ou une nouvelle. Quelques chapitres. Enfin bref, m’atteler à ce truc que j’ai envie de faire depuis des années, dont je parle mais que je ne met pas en marche.
  2. Retourner en Asie. Revoir les palmiers, retrouver ces visages familiers, sentir à nouveaux les parfums, rouler un scooter…
  3. Mettre au point une routine et m’y TENIR.
  4. Travailler dans un environnement germanophone et international.
  5. Trouver ma « voie »
  6. Réussir à faire la posture sur la tête.
  7. Me renforcer musculairement (parce que sinon je n’arriverais jamais à atteindre le 6ème).
  8. Revoir tou-te-s mes ami-e-s avec qui ont dit que l’on doit se revoir depuis des années.
  9. Voir plus mon little monster de sœur.
  10. Faire de la danse orientale.

3 regrets de 2016

  1. Ne pas avoir plus voyagé.
  2. Avoir eu peur, peur d’oser, peur de me lancer.
  3. Avoir manqué de rigueur sur certains points.

Mes derniers livres adorés + Troc de livres ?

SAMSUNG CSC

En février dernier, je me suis remise à lire. Cela faisait des années que je n’avais pas enchaîné les ouvrages comme je le fais aujourd’hui et c’est un immense plaisir retrouvé. Je ne sais pas comment j’ai fait pour passer à côté de ce petit bonheur et toute cette richesse ! Depuis donc maintenant 9 mois, je me suis rendue compte que je lisais en moyenne deux ouvrages par mois (un peu plus, un peu moins selon le livre en question). Je me régale, je découvre beaucoup de nouveaux auteur.e.s et ai retrouvé, grâce à quelques bons livres, (dont notamment « Crime d’honneur » dont je vous avais parlé il y a quelques mois) cette passion dévorante pour la lecture.

J’aime lire des choses variées mais j’ai clairement une énorme penchant pour les romans dont le sujet me permet d’apprendre de nouvelles choses sur un pays, un moment de l’Histoire, une culture. Rien ne me plaît plus que lorsque je referme le livre, j’ai la sensation non seulement d’avoir passé un bon moment mais surtout, de m’être enrichie.

Je vous ai sélectionné trois livres que j’ai particulièrement adoré :

Seul dans Berlin de Fallada

« Mai 1940, on fête à Berlin la campagne de France. La ferveur nazie est au plus haut. Derrière la façade triomphale du Reich se cache un monde de misère et de terreur. Seul dans Berlin raconte le quotidien d’un immeuble modeste de la rue Jablonski, à Berlin. Persécuteurs et persécutés y cohabitent. C’est Mme Rosenthal, juive, dénoncée et pillée par ses voisins. C’est Baldur Persicke, jeune recrue des SS qui terrorise sa famille. Ce sont les Quangel, désespérés d’avoir perdu leur fils au front, qui inondent la ville de tracts contre Hitler et déjouent la Gestapo avant de connaître une terrifiante descente aux enfers.

De Seul dans Berlin, Primo Levi disait dans Conversations avec Ferdinando Camon, qu’il était « l’un des plus beaux livres sur la résistance allemande antinazie ». Aucun roman n’a jamais décrit d’aussi près les conditions réelles de survie des citoyens allemands, juifs ou non, sous le IIIe Reich, avec un tel réalisme et une telle sincérité. »

Mon avis : un livre magnifique qui décrit la période Nazie et le joug Hitlerien d’un point de vue allemand « lambda », et nous permet de réaliser à quel point cette période de folie sanguinaire n’a épargné personne. Certains passages sont assez durs et le souvenir de ma lecture est encore trop frais pour que j’aille voir le film mais ce livre gardera une place spéciale dans mon cœur.

La ville Orpheline de Hislop

« Chypre, été 1972. La ville de Famagouste héberge la station balnéaire la plus prisée de la Méditerranée, rayonnante et bénie des dieux, où Chypriotes grecs et tures vivent en parfaite harmonie. Un couple ambitieux y ouvre Le Sunrise, hôtel dont le luxe surpasse tous les autres. Lorsqu’un putsch grec plonge l’île dans le chaos, celle-ci devient le théâtre d’un conflit désastreux. Famagouste est bombardée.
Quarante mille personnes, n’emportant que leurs biens les plus précieux, fuient l’armée en marche. Parmi eux, Aphroditi, contrainte de suivre son mari sans savoir si elle pourra un jour revoir son amant. Dans la ville désertée, seules deux familles demeurent : les Georgiou et les Özkan. Voici leur histoire. Après l’incroyable succès de L’Ile des oubliés, Victoria Hislop mêle avec toujours autant de brio les histoires de famille et les déchirures de l’histoire sur fond de romance et de tragédie. »

Mon avis : un pan de l’Histoire qui m’était complètement inconnu s’est révélé à l’occasion de la lecture de ce roman. Très bien écrit, l’ouvrage d’Hislop révèle sa maîtrise à allier références historiques, contextualisation géopolitique et subtilité romanesque en nous plongeant dans le quotidien de deux familles de l’île. J’ai eu un très gros coup de cœur pour ce livre, acheté un peu au hasard et que j’ai absolument dévoré ! Je recommande chaudement.

Le voile de Téhéran de Saniee

« Quand j’ai repris mes esprits, je me trouvais chez cet homme, dans la chambre à coucher. Debout dans un coin de la pièce, je serrais étroitement contre moi le tchador blanc dont on m’avait affublée avant de me conduire dans cette maison. J’essayais de ne faire aucun bruit, espérant qu’il ne remarquerait pas ma présence. Dans ce silence absolu, les larmes coulaient jusque sur ma poitrine. Mon Dieu, comment comprendre ces mœurs ? Un jour, ma famille voulait me tuer sous prétexte que j’avais échangé quelques mots avec un homme que je connaissais depuis deux ans, sur lequel je savais beaucoup de choses, que j’aimais et que j’étais prête à suivre au bout du monde, et le lendemain elle prétendait m’obliger à coucher dans le même lit qu’un étranger dont j’ignorais tout et qui ne m’inspirait que de la terreur.  » Massoumeh, seize ans, n’a qu’un désir : poursuivre ses études. Un rêve accessible aux filles depuis que le shah a modernisé l’Iran. Mais quand ses frères découvrent qu’elle vit une histoire d’amour, très innocente, avec un voisin, ils la marient à un homme qu’elle ne connaît pas et n’a même jamais vu. D’abord désespérée, Massoumeh se rebelle et prend son existence en main.Ce roman d’une femme déterminée qui affronte son destin dans une société en plein bouleversement a connu le succès dans le monde entier. »

Mon avis : très attirée par les romans dont l’intrigue a lieu au Moyen-Orient, me permettant souvent de comprendre un peu mieux les basculements politiques auxquels ces pays ont fait face et ayant beaucoup d’intérêt et d’affection pour les cultures moyen-orientales en général, je suis tombée un peu par hasard sur ce livre. J’ai beaucoup aimé le talent de l’auteure et de la traductrice, la justesse des émotions, l’histoire de Massoumeh… Vous savez, c’est le genre de livre, une fois qu’on l’a finit, on ne peut pas enchaîner avec un second directement. Il nous faut un peu de temps pour digérer, pour se détacher des personnages et de leur histoire dont nous nous sommes tant imprégnés. Encore une fois… Je le recommande vivement.

———————————–

Si tu es arrivé jusque là, c’est que tu aimes beaucoup la lecture &peut-être même que nous avons de fortes chances d’avoir des goûts assez proches en matière de littérature… Parce que j’aimerais réduire mes achats de livres (mes horaires ne sont pas compatibles avec ceux de la bibliothèque, malheureusement !!) et partager encore plus avec toi que de simples conseils et commentaires, je souhaiterais te proposer un TROC de livres !! Qu’en penses-tu ?

En tous cas, si l’un.e d’entre vous est intéressé.e, laisse moi un commentaire pour que l’on puisse échanger et voir ce que l’on peut se prêter 🙂

Si plusieurs sont séduits par l’idée, je pourrais créer une catégorie sur le blog dans laquelle on pourrait communiquer, trouver un binôme de troc, proposer et trouver des livres à troquer… C’est vraiment un projet qui me ferait hyper hyper hyper plaisir… Donc n’hésitez pas !

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plu, ça fait toujours plaisiiiir ♥

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram pour plus de love-

 

J’ai testé les serviettes lavables PLiM

Bien que cela fasse un petit bout de temps que je n’ai pas abordé la thématique, celles qui me connaissent savent à quel point les protections hygiéniques alternatives constituent un sujet qui me tient beaucoup à cœur 😀

J’avais notamment rédigé un article pour recenser plusieurs types de protection hygiéniques alternatives ou encore un autre pour déconstruire quelques idées reçues sur la coupe menstruelle. Il y a quelques mois, je suis entrée en contact avec « PLiM« , marque engagée qui milite pour une transparence quant à la compo des tampons et serviettes « classiques » et propose des protections intimes saines, écologiques, fabriquées en France avec éthique.

Grâce à eux, j’ai donc pu donc pu m’essayer à la fameuse serviette lavable et surtout… surtout, tester une nouvelle marque de coupe menstruelle. Et alors là, je peux vous avouer que ça m’a changé la vie.

  1. La serviette lavable

Personnellement, je ne suis pas une grande fan de la serviette hygiénique en règle générale, je n’ai donc pas particulièrement apprécié le port de cette dernière. L’idée était vraiment de tester le produit, son absorption, etc. afin de pouvoir vous faire un retour un peu plus éclairé et aborder le sujet en connaissance de cause.

En l’occurrence, j’ai pu constater qu’elle se fixe bien, n’est pas irritante, absorbe tout à fait correctement le flux et se nettoie très bien. La taille que j’ai reçue (flux moyen +) était un peu trop grande pour moi et pour mon flux menstruel, donc ce n’était pas des plus confortable.

Quid des tissus utilisés pour les protections lavables ? Le coton bio de PliM est certifié GOTS donc issu de l’agriculture biologique, production respectueuse de l’environnement, sans substances toxiques et socialement responsable. La membrane technique imperméable et respirante est certifiée OEKOTEX, donc sans substances nocives (textiles et colorants).

Même si le prix d’achat peut sembler conséquent, il s’agit d’un investissement. Vous n’allez plus racheter un paquet tous les mois, une fois vos serviettes lavables acquises, elles sont supposées avoir une durée de vie de 5 ans. Personnellement je pense que notre santé et notre hygiène intime est un sujet quand même important. On ne devrait pas hésiter à investir quelques dizaines d’euros pour une protection non toxique et eco-responsable. Cependant, rapportés à la durée de vie du produit, un cycle nous « coûte » au final 1 euro… Ca vaaa 🙂

1 serviette coûte environ 17 euros et la marque vous propose des kits à de trois, notamment de serviettes lavables médiums à 66 euros.

Je serais ravie de répondre à vos questions si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas !

SAMSUNG CSC

  1. La coupe menstruelle Lunacopine

J’avais rapidement abordé mes petits soucis de fuites dus à la coupe « Meluna » dans un précédent article. Je n’en comprenais pas vraiment la cause, parfois c’était bon, parfois pas. Aujourd’hui je pense avoir partiellement identifié le problème. Cette dernière est beaucoup (beaucoup !) moins souple que la Lunacopine, dont la texture s’apparente plus à une membrane je trouve. Avec ma nouvelle coupe, je l’insère sans aucune difficulté et elle se déploie tout aussi facilement… C’est un vrai bonheur ! Je la trouve beaucoup plus ergonomique et simple à utiliser. Pour toutes celles qui comme moi, rencontrent quelques petites difficultés d’insertion et compagnie…

Au début j’étais un peu réticente à l’idée de prendre une nouvelle coupe menstruelle alors que j’en possède déjà deux (une taille S et une taille M), je me disais que ça faisait de la multiplication de déchets pour rien, etc. Mais en fait, l’autoflagellation ça va bien cinq minutes ehe, clairement une cup, ça se sort tous les mois, ça dure des années... Alors autant qu’elle soit confortable et fiable quitte à repayer une deuxième ou troisième coupe ou accumuler un déchet de plus.

J’ai pris une taille 1 (qui équivaut à la M de Meluna) et elle est vendue au prix de 25 euros ici.

SAMSUNG CSC

Life changin’

Voilà, voilà ! J’espère que cet article vous aura été utile, qu’il vous aura permis de vous faire un avis sur les serviettes lavables et un nouveau retour sur la coupe menstruelle !

Je remercie PLiM pour la confiance que l’équipe m’a accordée et je vous souhaite une belle journée.

 

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plu, ça fait toujours plaisiiiir ♥

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram pour plus de love-

Revue magazine #2 : féminin bio

Après vous avoir parlé de deux magazines que j’avais pris beaucoup de plaisir à lire durant l’été, à savoir Paulette et As you like, j’avais envie de vous présenter une autre revue qui change un peu de ce que l’on peut lire d’habitude, qui stimule un peu l’intellect, donne envie de faire de nouveaux trucs, étaye tes connaissances mais sans être non plus trop prise de tête. J’ai acheté pour la première fois « fémininbio », alors que je m’apprêtais à faire six heures de train et que j’avais des envies de magazinages.

boho

Il s’avère que c’était un spécial Inde, tout ne m’a pas plu, je trouve que les pages « brèves – tendances » pourraient être un peu plus étoffées et mettre plus de jolies marques en valeur mais c’est un très chouette magazine. J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire, la qualité du papier est belle, les images aussi, tout comme la mise en page.

Le prix de 3.90€ est, je trouve juste, car la qualité est au rendez-vous (manque un chouilla/poil d’étoffage mais je trouve qu’il y a quand même plus de contenu qu’un Flow)(info datant de genre un an et demi, peut être que le magazine a beaucoup changé depuis) & ce magazine apporte vraiment un truc en plus rapport à ce que tu peux lire dans la presse en général.

En tous cas, je suis contente de trouver un magazine qui rassemble plein de choses qui me plaisent et qui présente des objets/reportages/recettes/blabla qui me correspondent plutôt bien.

&vous ? Vous connaissiez fémininbio (@emyjolie  je sais que ouiii aha) ? Envie de le découvrir ? Vous feuilletez quoi en ce moment ?
Sur ce, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plu, ça fait toujours plaisiiiir ♥

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram pour plus de love-

Maison Méditérranée, produits cosmétiques naturels faits mains à Marseille ♥

Au détour d’une jolie balade dans le quartier du panier, je suis tombée sur une boutique dans laquelle je ne pouvais pas ne pas rentrer. Maison Méditérranée ne propose que des cosmétiques naturels et et majoritairement solides ! Du shampoing, du savon saponifié à froid, du dentifrice, savon à barbe, des recette gourmandes, quelques huiles végétales, des brosses à dents compostables… J’étais aux anges. Emballages réduits au minimum et en papier, produits et senteurs de la région (mais pas que), confection artisanale, passion,… Quel plaisir d’acheter à la fois ses cosmétiques solides sans plastique et d’acheter les produits d’une entreprise dont la démarche éthique et environnementale est complète ♥.

cosmetiques_solides_marseille

Comme je sais que certaines d’entre vous sont des alentours, je me suis dit que cela pouvait vous intéresser d’entendre parler d’un joli lieu où acheter des cosmétiques solides et naturels à Marseille 🙂

maison_mediterranee_marseille_alesfleurs

J’y ai acheté deux shampoings solides, un pour mon doux au charbon et au cèdre et un pour moi au rhassoul et au cèdre (douce succession à celui de la savonnerie de l’Aubergine, on va voir ce que cela donne !)(les cheveux de l’amoureux sont hyper doux, légers et frais après une première utilisation) et un dentifrice solide à la menthe pour ma sœur (en attendant son retour). J’ai fermé les yeux sur tous les savons car je commence à avoir un stock assez sympa (à force de crier sur tous les toits ma passion pour ces derniers, mon anniversaire aidant, j’ai été bien gâtée)(trois en attente, on va s’arrêter là). Entre autres trucs bien chouettes, ils proposent aussi une box avec un kit de produits solides et sans déchets que je trouve vraiment géniale à offrir !

 & vous ? Quelles sont vos belles adresses à partager ?

Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

Maison Méditérranée

1 Rue Rodillat 13002 Marseille

 contact@maisonmediterranee.com

Paulette et As You Like, magazines un peu sympas de l’été

Je fais partie de celles et ceux qui adorent feuilleter un magazine quand je suis en glandouille intense les pieds dans le sable ou les orteils au bord de la piscine.  Ceci étant dit, les féminins « classiques » me courent assez rapidement sur le haricot.  Je ne me retrouve ni dans l’esthétique, ni dans les modèles, ni dans les sélections mode ou cosmétiques,  rarement dans les sujets de société abordés. 

SAMSUNG CSC

Cependant, vacances obligent, je voulais quand même lire du magazine un peu détente des neurones, parce que genre Causette j’aime vraiment bien mais la ligne éditoriale est pas assez chill pour mon bulbe cérébral au ralentit. Et en zonant chez le buraliste je suis tombée en amour pour deux éditions juillet-août 2016.

Paulette. Paulette, de base, je l’aime bien mais alors son édition #jesuisunefillecactus est juste une bombe ! Graphiquement, c’est à tomber,  la gamme colorée,  les mises en page, les illustrations,  les modèles… c’est beaucoup trop un régal de le lire ! Et non content d’être bien canon, le contenu est aussi vraiment top. 

SAMSUNG CSC

« Fais pas genre », #jesuisunefillecactus

Long story short, on y parle naturisme, reconnexion avec la nature, voyage, nouveaux genres et  y’a même Et pourquoi pas Coline ? en guest , alors ?! Je ne m’attarde pas sur les portraits d’entrepreneures, les fringues au top et les sélections déco, littérature et musique au poil, mais je n’en pense pas moins !

SAMSUNG CSC

Sélection déco Paulette juillet-août #jesuisunefillecactus

Je me suis vraiment régalée et là,  pour le coup, voilà un numéro qui me ressemble !

As you like. Vous en avez peut être déjà entendu parler, c’est le magazine qui condense actu blog et influenceurs français lancé par Hellocoton (tiens d ‘ailleurs, la page Hellocoton du blog par ici, les amis !)  il y a quelques mois. Et il vient de sortir en version mini, avec le prix qui va avec, que demander de plus ?

SAMSUNG CSC

Bon alors, pour kiffer, il faut être intéressé par la blogosphère et les réseaux sociaux un minimum sinon tu te retrouves comme ma douce mère,  à l’ouvrir et à le reposer deux minutes plus tard en disant : « je ne connais  personne, boring ».

SAMSUNG CSC

Moi qui suis vraiment à fond dedans, et ben j’ai adoré voir des articles sur des bloggueuses ou des influenceurs que j’affectionne tout particulièrement,  en découvrir de nouveaux, voir un peu de quelle manière le magazine abordait l’actu digitale, etc.

Vous connaissiez ces deux magazines ? Avez-vous lu les éditions d’été ? 🙂 Je trouve que leur rapport qualité/prix, contenu et mise en page sont vraiment très chouette et ce type de presse me convient plus que les « classiques » ou les éditions type Flow ou Happinez, un poil trop contemplatives à mon goût 🙂

Voilà pour moi 🙂 Et vouuuus, vous feuilletez quels magazines quand vos doigts de pieds sont en éventail ?

Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

 

Happy Birthday !

Et voilà, ce qui devait arriver, arriva, la semaine dernière, j’ai eu 26 ans. Pour une fois, pas de grosse pression avec cette idée un peu inconsciente que parce que, aujourd’hui c’est mon anniversaire, la journée est baignée dans un espèce d’aura formidable qui rend tout plus beau.

SAMSUNG CSC

 

Et pour la première fois, ça doit être l’âge, j’ai été surprise par les messages ou embrassades « eh mais il est minuit passé, joyeux anniv’! », grands dieux j’avais zappé ! C’est ça être vieille ? Le temps qui passe toussa ? C’est le moment où l’anniversaire n’est plus une source d’excitation ?

SAMSUNG CSC

 

Toujours est-il que même si la Terre ne s’est pas arrêtée de tourner et que mes grands voeux ne se sont pas réalisés, j’ai passé une très belle journée. J’étais cette année à BERLIN (tous les deux ans, un bon rythme), il faisait un temps magnifique, j’ai eu le droit à un brunch de folie, une balade super agréable, et un picnic/balcon avec mes copines d’amour ♥ Bref, c’était une belle journée, pleine de bonnes vibes et pour une fois bien éloignée de toutes les remises en question habituelles. D’autant que depuis plusieurs semaines, le blog est un très beau projet qui grandit, trouve son public et me permet de m’épanouir. &puis le retour en terres berlinoises, à la maison, c’est toujours que du bonheur.

SAMSUNG CSC

 

On peut dire que le 2 juin 2016 était un parfait anniversaire (un peu en concurrence avec celui de 2015… J’étais à Bali en même temps ♥)

IMG_20160602_221226801

Tout ça pour dire que je suis pleine d’amour, de bonnes vibes  et que mon moral est remonté à bloc ! & je vous souhaite tout pareil.

 

Retrouvez- moi sur FaceBook et Instagram

Cliquez, likez, commentez & partagez si vous avez aimé, ça donne du courage !