5 Bio-ty hacks efficaces, pas chers et ecofriendly

On en a pas mal entendu parler ces derniers temps, notamment sur Pinterest et Youtube… Mais quand j’ai commencé à voir déferler ces fameux « beauty hacks » sur la toile, pas du tout mais alors pas du touuut ecofriendly, mon sang n’a fait qu’un tour et j’ai failli avaler mon tofu aux graines de lin germées de travers ! Mention spéciale à la personne qui a eu l’idée de couper un protège slip en deux pour se le coller sous la paupière afin de… ne pas avoir de miettes de fard à paupières sur son fond de teint. & pensée à tous les protèges slips gâchés à travers le monde pour sauver son contouring. (Alors que dans certaines régions du monde les femmes n’ont même pas accès à des protections hygiéniques décentes, breeeef, on marche sur la tête). Comme d’hab’, je m’égare.

biotyhacks

Aujourd’hui je voulais vous parler de cinq « BIO-ty hacks » qui permettent de contourner l’achat et l’utilisation de certains produits pleins de cochonneries et d’obtenir des « soins » à coûts microscopiquement rikikis, sans vraiment sortir de chez soi, en deux secondes et sans produire de déchets. Formidable n’est-ce pas ?

1. »Oh **** mes cheveux sont vraiment pas au top ce matin »

J’en avais rapidement parlé dans mon article concernant ma nouvelle routine capillaire, mais tout ce qui est farine de blé, fécule de maïs, talc... C’est d’une efficacité redoutable sur les racines grasses et les cheveux raplaplas ! Pour moi le shampoing sec c’est un peu la vie, surtout quand tu décides d’étirer en longueur chaque période entre deux lavages. Dans une démarche de laisser un peu d’air et de répit à mon bulbe capillaire, l’application d’un shampoing sec plein de merdouilles ne me semblait pas vraiment logique.

Aujourd’hui je saupoudre ma farine par pincée, je masse, je laisse poser le temps de me brosser les dents et blablabla, tête en bas, on re-massouille, coup de brosse emballé c’est pesé. Si tu as l’âme à la bidouille, n’hésite pas à te confectionner un peu pot de fécule/farine/poudre auquel tu ajouteras quelques gouttes d’huiles essentielles (menthe pour la fraîcheur, pamplemousse pour assainir, etc.)

Info numéro 1 : pour les filles qui ont les cheveux foncés et qui cherchent un shampoing sec qui ne laisse pas de traces plus claires ou ne blanchit pas les cheveux, foncez sur la poudre de cacao 🙂

Info numéro 2 : constat d’une copine, l’application de shampoing sec sur les racines la veille au soir, permettant à notre poudre d’absorber tranquillement le gras du cheveux serait plus efficace qu’une application en rush le matin même 🙂

 

2. « OMG, il n’y a plus de déo, je vais passer 35 minutes dans le bus et courir jusqu’au boulot… Je fais quoi ?! »

Par contre en bonne accro à l’huile de coco, tu en as toujouuuuuuuuuuuurs un pot chez toi. Une noisette d’huile au creux de l’aisselle et bim, te voilà désodorisée. Si tu n’as pas la peau sensible, n’hésite pas à tapoter un peu de bicarbonate de soude ou de talc sur ton enduction 🙂

 

3. « Des envies de gommage cocooning ? »

Que tu sois de celles qui ne pensent à se faire un gommage que tous les 36 du mois ou au contraire, que pour toi, le gommage ça ne rigole pas, c’est une fois par semaine sans y déroger… Ces deux recettes sont pour toi :

  • Un fond de bol d’huile de coco (ou huile végétale de ton choix : olive, jojoba, avocat…), quelques cuillères de bicarbonate de soude (à toi de voir quand la consistance de ta préparation te convient)… Une fois que je me suis lavée, je m’applique ce gommage, puis je rince… & c’est juste une tuerie ! J’ai la peau super douce et veloutée, méga hydratée et exfoliée. Ma recette préférée !
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 3 de sucre roux et 1 de citron

Rapide, économique, zéro déchet, ecofriendly, cruelty free, garanti sans perturbateurs endocriniens, naturel, frais, homemade... La liste est longue !

 

4. « Cicatrisation naturelle »

On commence à connaître l’huile de coco et l’aloe vera comme cicatrisant naturels mais quid du miel ? Après avoir vu un reportage hyper étonnant sur une clinique qui soignait les plaies post-opératoires avec du miel, je me suis un peu penchée sur la question. Le miel de thym, de manuka ou de lavande (car les vertus de ces plantes s’associent à celles du miel)(mais pas que !) sont particulièrement reconnus pour leur propriétés antiseptiques, antibactériennes, antifongiques et cicatrisantes.

Après avoir lavé la plaie à l’eau ou au sérum phy, on applique le miel en couche fine et uniforme sur cette dernière. A renouveler toutes les 24 heures. Si jamais vous avez plus d’infos à partager à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaires, je suis preneuse pour plus d’infos et cela pourra aider beaucoup de personnes 🙂

 

5. « Ca coince, besoin d’un coup de pouce lubrifié ? »

Je n’ai pu lire que très peu d’articles sur le sujet et cette info, apprise par hasard au détour d’une conversation à Bali a changé beaucoup de choses pour moi ! L’huile de coco est un super lubrifiant, voilà. Naturel, neutre, comestible… Non seulement elle sera un très chouette coup de pouce si vous êtes sujette à quelques sécheresses ou irritations mais en plus, ses propriétés anti bactériennes, anti inflammatoires, anti fongique… en feront une alliée de taille contre tous types d’incommodités intimes de type mycoses et compagnie.

Par contre il est important de noter qu’huile de coco et préservatif ne font pas bon ménage, cette dernière ayant tendance à le rendre poreux…

A noter que rien n’empêche de remplacer l’huile de coco par une autre huile végétale, de type jojoba ou amande douce 🙂 Il n’y a plus qu’à se servir sur l’étagère ehe.

Alors ? Convaincues par ces cinq BIO-ty hacks qui vont vous rendre la vie plus simple ? Les connaissiez-vous ? En avez-vous d’autres à partager ?

 

Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

 

Publicités