Ce n’est pas parfait mais ce n’est pas grave

Cela fait un bout de temps que j’ai envie de rédiger cet article, mais je ne sais pas vraiment par où commencer ou comment aborder le sujet, donc si ça vous parait ultra brouillon, ne partez pas en courant, il y a peut-être deux trois trucs qui peuvent vous intéresser 🙂

Depuis un petit moment maintenant, je dirais deux bonnes années, je suis en réelle transition vers un mode de consommation plus durable et l’utilisation de produits dont les compos sont plus simples ou qui permettent de réduire drastiquement ses déchets.

On ne va pas parler alimentaire mais plutôt hygiène et beauté aujourd’hui. Changer ses habitudes c’est compliqué et parfois, l’équivalent « naturel » n’est pas à la hauteur du produit que l’on utilisait avant. Aujourd’hui je voulais « lever un tabou » (toutes proportions gardées) sur ces alternatives que l’on vante (moi la première) mais qui ne sont pas si simples que cela à utiliser. 

  1. La cup

1baed-cup_menstruelle_conseils_avis_12b2La cup c’est vraiment formidable. Vraiment. (D’ailleurs, si vous souhaitez en savoir un peu plus, vous pouvez jeter un oeil à l’article que je lui ai consacré ici) Mais, mais, mais, il m’est déjà arrivé de me lasser, au bout de quelques mois. Parce que l’insertion peut être fastidieuse, que parfois je n’arrive pas à la mettre correctement, et malgré deux ans d’utilisation, y’a des jours, quand ça veut pas, ça veut pas. Au lieu de me torturer, pendant un ou deux jours je repasse à une protection hygiénique plus conventionnelle (en général je trouve ça tellement moins naturel que ça me redonne foi en la cup DIRECT), et je reviens doucement à la cup, quand je sens que j’en ai envie.

Oui pendant deux jours je vais produire des déchets, mettre des trucs pas clairs en contact avec mon intimité, mais ce ne sont que quelques jours sur des mois d’utilisation de la cup. Alors plutôt que de me traumatiser, je relativise, prend du recul et pars du bon pied.

2. Le dentifrice naturel

Quand j’entends dentifrice naturel, je parle surtout de l’utilisation de poudre ou d’huile de coco à la place de dentifrice que l’on peut trouver en magasin bio, je suis par contre vraiment adepte du dentifrice à l’argile (type Argiletz ou la version maison de ma mère) et aujourd’hui me brosser les dents avec du Signal me détruit la bouche. Mais bon, on retrouve malgré tout l’emballage non recyclable du tube et la compo est pas à 100% maîtrisée comme lorsque l’on utilise un produit unique. Cependant, c’est vraiment un cap que j’ai du mal à passer !

& alors ? J’utilise peu de dentifrice (une petite noisette), car finalement, c’est le brossage énergique et régulier qui nettoie vos dents et je garde un tube plusieurs mois, évitant d’en consommer à outrance. Et puis ma super brosse à dents déclipsable me fait réduire drastiquement mes déchets de salle de bain !

3. Les poudres lavantes

IMG_1394Pour le moment, j’alterne toujours shampoing bio et poudres lavantes (je vous en parlais un peu ici) car j’ai vraiment du mal à maîtriser ces dernières. La texture et l’odeur ne me ravissent pas particulièrement et je ne suis pas très satisfaite de la tête de mes cheveux après. Parfois c’est pas mal, parfois c’est raté, je n’ai pas le cheveux très net et il re-graisse plus vite que d’habitude ! Certainement un coup de main à prendre, ou la nécessité de les laver plusieurs fois de cette manière pour que le cuir chevelu s’y habitue ?

Si vous pouvez m’éclairer, ce serait top !

En gros, j’avais envie de dire que parfois, le changement ça prend du temps, que s’auto-flageller ce n’est pas très positif et qu’il faut aussi savoir constater le chemin parcouru avant de ne se focaliser que sur le chemin qu’il reste à faire 🙂 L’important c’est qu’une fois que l’on se pose les bonnes questions et que l’envie de changer profondément nos habitudes pour les remplacer par des gestes plus responsables et respectueux, la graine a germé, il n’y a plus qu’à la planter 🙂

Il y en a sûrement des dizaines d’autres, mais ce sont ceux qui me sont venus le plus naturellement en tête ! & vous ? Qu’est-ce qui vous cause le plus de fil à retordre dans vos habitudes naturelles ?

Bisettes ♥

Publicités

10 réflexions sur “Ce n’est pas parfait mais ce n’est pas grave

  1. mamzette dit :

    Moi, je suis pour les transitions en douceur, parce que ce sont celles qui tiennent le mieux la durée. Je suis lente et je prends mon temps, mais y a de l’espoir, et ce qui compte c’est d’emprunter la bonne route, non? Alors ce que tu dis, ça me parle, enfin sauf pour la cup. Impossible pour moi 😀

    Aimé par 1 personne

    • Anaïs dit :

      Ah oui, à ce point ? Pourquoi ? (Si ce n’est pas trop indiscret évidemment :))
      Merci pour ton joli commentaire, je suis tout à fait d’accord avec toi, une fois que la graine à germé.. Il n ‘y a plus qu’à la regarder pousser 🙂

      J'aime

  2. Emeline dit :

    Coucou ! Aaaaah j’adore cette façon de penser héhé 🙂 je suis tout à fait d’accord. Déjà vouloir essayer, changer ses habitudes même si ce n’est pas tout le temps et parfait comme tu dis c’est déjà un grand pas !
    La cup pareil, parfois j’ai eu des fuites et ça m’a un peu découragé mais j’ai eu la malheur de remettre un tampon et là je l’ai aimé ma cup lol !!
    Pour les cotons lavables par exemple au début j’avais du mal à m’y mettre, comme pour l’oriculi.. je me disais que c’était déjà ça de toute façon, que chaque utilisation c’était ça en moins de déchet et mieux que rien ! Bon au final j’ai fini par les adopter à 100% mais bon :-p
    Très bon article en tout cas :-p bises !

    Aimé par 1 personne

    • Anaïs dit :

      Ah oui, tout à fait !!! Les cotons lavables auraient du être dans ma liste !!! J’ai eu du mal, mais je trouve que l’association huile de coco/cotons lavables fonctionne hyper bien !!

      J'aime

  3. Merveille Beauté dit :

    Coucou ma belle !
    J’ai beaucoup aimé lire ton article !
    On a finalement toutes quelques gestes au quotidien qui fait que nos habitudes ne sont pas forcément les bonnes notamment dans l’utilisation des produits chimiques (détergent, produits pour les linges etc…) et je pense que ça prends du temps d’installer une routine saine.
    Certaines choses sont faciles que d’autres, moi j’essaye d’utiliser des produits bios pour les soins quand je peux mais ce n’est pas toujours le cas je vais pas mentir ^^
    Pour la cup j’entends beaucoup de bien mais pour le moment je ne pense pas me lancer !!!
    Pour les shampoings j’aime bien découvrir des produits bios mais j’ai encore du mal à trouver mon bonheur :/
    Bisous à toi ❤

    Aimé par 1 personne

    • Anaïs dit :

      Merci beaucoup ♥
      Le plus dur en effet, c’est de laisser le temps aux habitudes de s’installer ! Un changement de routine (capillaire notamment), ne peut pas être 100% parfait dès la première utilisation, il faut laisser à nos cheveux et à notre corps le temps de s’y adapter. Trop souvent on attend de nos nouveaux produits (et surtout naturels) un résultats immédiat, mais on oublie qu’ils ont surtout une action en profondeur, sur le long terme, à contrario des shampoings ou soins blindés de silicones qui effectivement vont te donner une impression immédiate de douceur, de gainage ou de brillance. Mais malheureusement, ce n’est souvent qu’un traitement superficiel qui n’a aucun intérêt pour ton cheveux 🙂
      Outre cela, je pense qu’il ne faut pas négliger l’importance de la compo, pour soi certes, mais aussi parce que le shampoing/savon/produit, il se barre dans les canalisations après et a un impact direct sur l’environnement 🙂

      Des bisettes ♥

      J'aime

  4. Batinette dit :

    Bonjour, je n’ai pas franchi le cap de la cup et je crois que je n’y arriverais jamais :-S A part ça ça va 🙂 Le fait de changer radicalement de manière de consommer est peut-être à éviter? Tu peux peut-être trouver un compromis: il y a des cosmétiques bio un peu plus élaborés, par exemple les cosmétiques solides comme les shampoings solides… les dentifrices solides qui économisent en emballage. Il y a sûrement d’autres solutions. Merci pour cet article 🙂 A bientôt

    Aimé par 1 personne

    • Anaïs dit :

      Exactement, c’est pour ça que j’alterne entre shampoing solide, shampoing bio conventionnel et poudres 🙂
      Ce que je souhaiterai vraiment faire passer comme message c’est que changement son mode de consommation c’est une véritable transition, ça se fait en douceur et l’auto flagellation est rarement positive !
      Il faut avoir l’envie d’essayer de nouvelles choses, de consommer plus responsable, de prendre conscience de son impact, le reste suit 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s