Routine soin – Les brosses

Aujourd’hui, on va parler soins, beauté, bio, tout ça tout ça. J’avais vraiment envie d’écrire un peu sur ce sujet, car ces deux articles là… et ben ils ont –quasiment– révolutionné ma vie !

Il y a un ou deux ans maintenant, je suis tombée sur la première brosse, celle pour le visage

1€25 dans mon DM je crois (Allemagne). J’avais regardé la Clarisonic (Clairsonic? Bref!) avec des yeux enamourés des mois durant, le prix étant toujours bien trop élevé pour moi. &puis le fait qu’il faille utiliser des piles ou de l’électricité pour la faire fonctionner, donc acheter un produit obsolète qui me ferait produire des déchets difficilement recyclables… Moyen emballée j’étais.
J’avais cependant  des envies de nettoyage en « profondeur », je voulais décrasser mes pores, faire circuler mon sang.. Mes mains ne suffisaient plus.
J’ai une peau à tendance acnéique, j’en ai eu beaucoup plus jeune et même si aujourd’hui cela s’est stabilisé (champagne, j’approche des 26 ans), j’ai quand même une grande tendance à l’imperfection. Bref, je vais la faire courte, depuis que je me lave le visage en combinant brosse à poils souples et mousse nettoyante bio, ma peau rayonne. L’action de massage de la brosse stimule la circulation sanguine et nettoie les pores en profondeur. J’ai la peau douce, saine et éclatante après chaque nettoyage, un vrai bonheur !
Je l’utilise environ une fois par semaine, parfois plus, parfois moins selon mon feeling. Celle-ci est en plastique, au moment où j’ai investi, je n’avais pas encore poussé ma réflexion eco*responsable au point de constater l’impact écologique de cette brossounnette (production, recyclage…). Dans tous les cas, j’en ai deux en stock et hors de question de ne pas les utiliser jusqu’à la corde !

 La deuxième révolution, c’est le brossage à sec.

C’est pas très glamour, et j’ai encore du mal à le prononcer à voix haute « – Mais si tu sais.. Le brossage.. à..à sec la… » … BREF, après être tombée sur quelques articles vantant leurs mérites, ça m’a tout de suite parlé. L’investissement était maigre (2 euros et quelques la brosse en Allemagne… HUMHUM !!) et les résultats semblaient plus que prometteurs, une peau de pêche ? Moi aussi je veux !
Il faut s’habituer à la sensation de la brosse dure sur sa peau (sèche hein, pas humide!), c’est un peu surprenant au début, et il faut trouver la bonne façon de le faire (pression, angle de brossage etc. pour que ce soit le plus agréable possible). Malgré une première fois un peu chaotique, la sensation trop trop trop cool après le brossage m’a donné envie de recommencer DE SUITE. On réactive complètement la circulation, on se sent VIVIFIÉ, mais c’est incroyable.
.
Grâce à cette technique on élimine les peaux mortes, la peau devient alors… mais si douce ! Et outre la douceur, j’ai remarqué que ça aidait carrément le bronzage. Je n’ai jamais bronzé aussi vite et aussi uniformément de ma vie de blonde à peau claire. Bybye les poils incarnés sur les jambes, au passage ! 🙂
 
Vous l’aurez compris… J’en suis dingue. Je me brosse des pieds à la tête et m’accorde 2 minutes de relaxation et de bien-être. Ma soeur est convertie, mes copines aussi… Et vous ? Il y a quelques tutos en ligne pour vous montrer comment et dans quel sens brosser pour une efficacité maximale.
Au fait, c’est hyper bon contre la cellulite. Que demande le peuple ?
Mousse nettoyante bio Similaire ici
Brosse visage Similaire ici
Brosse corps Similaire ici, ici, ici, ici
Comment ? « Brosser en petits mouvements circulaires votre corps en ramenant les gestes en direction du cœur. De bas en haut pour commencer. Très important, démarrez des pieds, puis les jambes et remontez jusqu’au cœur. » « Avec en prime l’élimination des cellules mortes de la peau, la stimulation du flux sanguin et lymphatique, ce qui vous donne un éclat tout doux et tout neuf. Au passage, la cellulite aura du mal à résister… » http://mon-naturopathe.com
L’article sur So busy girls ici 
Image « sens du brossage » ici
L’article intéressant d’une rousse bio ici

Retrouvez- moi sur FaceBook et Instagram

Cliquez, likez, commentez & partagez si vous avez aimé, ça donne du courage !

Ce n’est pas parfait mais ce n’est pas grave

Cela fait un bout de temps que j’ai envie de rédiger cet article, mais je ne sais pas vraiment par où commencer ou comment aborder le sujet, donc si ça vous parait ultra brouillon, ne partez pas en courant, il y a peut-être deux trois trucs qui peuvent vous intéresser 🙂

Depuis un petit moment maintenant, je dirais deux bonnes années, je suis en réelle transition vers un mode de consommation plus durable et l’utilisation de produits dont les compos sont plus simples ou qui permettent de réduire drastiquement ses déchets.

On ne va pas parler alimentaire mais plutôt hygiène et beauté aujourd’hui. Changer ses habitudes c’est compliqué et parfois, l’équivalent « naturel » n’est pas à la hauteur du produit que l’on utilisait avant. Aujourd’hui je voulais « lever un tabou » (toutes proportions gardées) sur ces alternatives que l’on vante (moi la première) mais qui ne sont pas si simples que cela à utiliser. 

  1. La cup

1baed-cup_menstruelle_conseils_avis_12b2La cup c’est vraiment formidable. Vraiment. (D’ailleurs, si vous souhaitez en savoir un peu plus, vous pouvez jeter un oeil à l’article que je lui ai consacré ici) Mais, mais, mais, il m’est déjà arrivé de me lasser, au bout de quelques mois. Parce que l’insertion peut être fastidieuse, que parfois je n’arrive pas à la mettre correctement, et malgré deux ans d’utilisation, y’a des jours, quand ça veut pas, ça veut pas. Au lieu de me torturer, pendant un ou deux jours je repasse à une protection hygiénique plus conventionnelle (en général je trouve ça tellement moins naturel que ça me redonne foi en la cup DIRECT), et je reviens doucement à la cup, quand je sens que j’en ai envie.

Oui pendant deux jours je vais produire des déchets, mettre des trucs pas clairs en contact avec mon intimité, mais ce ne sont que quelques jours sur des mois d’utilisation de la cup. Alors plutôt que de me traumatiser, je relativise, prend du recul et pars du bon pied.

2. Le dentifrice naturel

Quand j’entends dentifrice naturel, je parle surtout de l’utilisation de poudre ou d’huile de coco à la place de dentifrice que l’on peut trouver en magasin bio, je suis par contre vraiment adepte du dentifrice à l’argile (type Argiletz ou la version maison de ma mère) et aujourd’hui me brosser les dents avec du Signal me détruit la bouche. Mais bon, on retrouve malgré tout l’emballage non recyclable du tube et la compo est pas à 100% maîtrisée comme lorsque l’on utilise un produit unique. Cependant, c’est vraiment un cap que j’ai du mal à passer !

& alors ? J’utilise peu de dentifrice (une petite noisette), car finalement, c’est le brossage énergique et régulier qui nettoie vos dents et je garde un tube plusieurs mois, évitant d’en consommer à outrance. Et puis ma super brosse à dents déclipsable me fait réduire drastiquement mes déchets de salle de bain !

3. Les poudres lavantes

IMG_1394Pour le moment, j’alterne toujours shampoing bio et poudres lavantes (je vous en parlais un peu ici) car j’ai vraiment du mal à maîtriser ces dernières. La texture et l’odeur ne me ravissent pas particulièrement et je ne suis pas très satisfaite de la tête de mes cheveux après. Parfois c’est pas mal, parfois c’est raté, je n’ai pas le cheveux très net et il re-graisse plus vite que d’habitude ! Certainement un coup de main à prendre, ou la nécessité de les laver plusieurs fois de cette manière pour que le cuir chevelu s’y habitue ?

Si vous pouvez m’éclairer, ce serait top !

En gros, j’avais envie de dire que parfois, le changement ça prend du temps, que s’auto-flageller ce n’est pas très positif et qu’il faut aussi savoir constater le chemin parcouru avant de ne se focaliser que sur le chemin qu’il reste à faire 🙂 L’important c’est qu’une fois que l’on se pose les bonnes questions et que l’envie de changer profondément nos habitudes pour les remplacer par des gestes plus responsables et respectueux, la graine a germé, il n’y a plus qu’à la planter 🙂

Il y en a sûrement des dizaines d’autres, mais ce sont ceux qui me sont venus le plus naturellement en tête ! & vous ? Qu’est-ce qui vous cause le plus de fil à retordre dans vos habitudes naturelles ?

Bisettes ♥

La brosse à dents un peu plus durable

Aujourd’hui je suis ravie de partager avec vous ma « trouvaille » de ce week-end. La brosse à dents, toute de plastique et nylon dont on se débarrasse tous les deux/trois mois a souvent suscité en moi quelques questionnements. Comment la remplacer et ce, sans me ruiner…? A chaque changement de brosse, j’ai quelques scrupules à la mettre simplement à la poubelle et à l’imaginer pourrir quelques centaines d’années, contre vents et marées au milieu d’une décharge.

C’est à peu près 4,9 milliards de brosse à dents qui finissent dans les océans chaque année. Alors les gars, j’pense que ça pas nous coûter un effort sur-humain de contribuer à améliorer les choses et à réduire ce nombre effarant. Lire la suite

Transition vers un mode de consommation durable et responsable

bonjour

Après une conversation ultra intense et riche sur mon mode de consommation (merci Ben et Maëla !), j’ai encore plus envie de partager avec vous ces astuces du quotidien qui coûtent peu et qui changent beaucoup. Mon problème jusqu’alors, c’était le format. Trop de choses à dire, peu de cohérence entre chaque thème… L’alimentation, le make up, les soldes, … Trop de choses qui me font tiquer et à propos desquelles j’ai envie de discuter !

4fc6c9e59abf6e4b04f0a94e82142165

Donc, j’ai choisi d’aborder le quotidien au travers des lieux : la salle de bain, le coin toilette, la chambre, la buanderie, la cuisine… Chaque article traitera de comment transitionner doucement mais surement vers un mode de consommation responsable. Ce que j’entend par responsable ? Lire la suite