Consommer moins pour consommer mieux : les cosmétiques

SAMSUNG CSC

Petit story-telling, il y a à peine deux ans, deux ans et demi, j’étais encore une relativement grosse consommatrice de cosmétiques. Je me maquillais normalement (teint et yeux), lisais beaucoup de blogs beauté, avais très envie de tester de nouveaux produits en permanence. J’étais constamment à la recherche de la crème qui laisserait ma peau douce et lisse, du mascara qui me ferait de longs, beaux et denses cils, du shampoing qui fortifierait, lisserait tout en donnant du volume, hydraterait, illuminerait, perfectionnerait... Bref, me ferait des cheveux de déesse. De la crème qui ferait disparaître mes vergetures, pis tant qu’à faire ma cellulite… J’en passe et des meilleures.

Clairement, je cherchais le produit miracle qui me ferait me sentir bien dans ma peau, grâce auquel je m’accepterais enfin et me sentirais exister dans le regard des autres. Ni plus ni moins.

Si l’on est objective, en début de vingtaine, on est quand même plutôt fraîche et on n’a pas vraiment besoin de se tartiner le corps/les cheveux de tonnes de produits pour que ses derniers soient en bonne santé.

C’est en passant quelques mois à Bali, avec comme produits cosmétiques : un savon, un shampoing (bio Le Petit Olivier), un nettoyant pour le visage, un mascara et de l’huile de coco que j’ai profondément changé à la fois ma routine et à la fois le rapport que je peux avoir avec moi-même.

Lorsque j’étais là bas, je ressentais beaucoup beaucoup beaucoup moins ce besoin d’acheter, de consommer, d’avoir telle ou telle chose pour être heureuse. Déjà la stimulation marketing était bien moins forte, et n’étant pas vraiment réceptive aux opés pour les produits blanchissants, j’étais plutôt safe. & puis je me sentais bien comme j’étais, où j’étais. En phase. Et étonnement, alors que je prenais « moins soin » de mon apparence, mes cheveux étaient bien plus beaux, ma peau se portait très bien, je n’avais pas de problème particulier.

C’est quoi « prendre soin de soi » ? Si l’on écoute Christina Cordula, c’est aller chez le coiffeur, s’épiler les sourcils, les aisselles et les jambes, faire des couleurs, des soins, se maquiller… Pour moi aujourd’hui, prendre soin de ma personne c’est plutôt bien dormir, m’assurer que la vie que j’ai correspond à la vie que je souhaite, me sentir en phase avec ceux et ce qui m’entoure, manger à ma faim et des produits de qualité (locaux, bios…), voyager, rencontrer de nouvelles personnes... Bref. C’est ma vie qui prend soin de moi en fait.

Bien évidemment, je ne nie pas que s’occuper de son apparence physique soit un plaisir, un moment agréable, je pense simplement que ce n’est pas en testant des dizaines de crèmes, de shampoings, de gel douches et de crayon à sourcils que l’on se sentira mieux. Au contraire. Prendre soin de son corps et l’aimer c’est aussi le préserver de produits nocifs et agressifs, bourrés de composants dont on ne maîtrise pas les impacts sur notre organisme sur le long terme.

Réduire le nombre de produits que l’on utilise et simplifier par le naturel ne veut pas dire que ce ne sont plus des moments plaisir, bien au contraire.

Aujourd’hui j’utilise quoi, concrètement ?

  • Produits lavants : un pain de savon au karité et à l’huile d’argan, un pain de savon pour me laver les mains (à côté du lavabo), un shampoing solide, des poudres lavantes (poudre ayurvédique, poudre d’ortie et rhassoul)
  • Hydratation et soin du visage,  du corps et des cheveux : huile d’argan et huile de coco
  • Divers : Dentifrice à l’argile Argiletz (la recette du dentifrice de ma moza ici); Baume du tigre blanc
  • Objets : un rasoir (pour les aisselles), une brosse nettoyante pour le visage, une brosse pour le corps, une brosse à cheveux, une brosse à dent, une pince à épiler, des cotons lavables, une coupe menstruelle, un coupe ongle, un petit ciseau
  • Maquillage : un mascara, un eye-liner, un crayon à sourcils
  • Quand il fait trop froid dehors et que mes cheveux sont encore humides, j’utilise le sèche-cheveux. Mes cheveux n’ont pas vu de lisseur depuis des mois et ne s’en portent pas plus mal !

Pourquoi cet article ? Parce que j’ai la triste sensation, qu’en tant que femme et cible marketing privilégiée de l’industrie cosmétique, cette quête insensée de perfection au travers de l’achat de produit x ou y, nous promettant un futur plus lisse et brillant est vaine. Et qu’en plus d’être vouée à l’échec (si les crèmes rendaient plus belle, plus intelligente et plus sympa, ça se saurait), cette consommation effrénée a un impact négatif sur la perception que l’on a de soi.

Comme pour beaucoup de chose, je crois que l’important est d‘être dans la juste mesure, et surtout, de savoir se questionner. Quel est le but ? Est-ce que l’achat de ce treizième shampoing va vraiment changer quelque chose ? Est-ce que c’est vraiment ce dont mes cheveux ont besoin ? Ce dont moi, j’ai besoin ? Est-ce que je me maquille pour me mettre en valeur ou pour camoufler ?

Je souhaitais vraiment aujourd’hui discuter avec vous des cosmétiques, car je me suis rendue compte ces derniers temps à quel point j’avais réussi à m’en détacher. Et pourtant, je n’ai jamais été aussi bien dans ma peau et dans mon corps que cette dernière année. Alors, hasard ?

&vous, quelle est votre démarche concernant les cosmétiques ? Quel est votre produit fétiche ? Vos astuces, votre ressenti..?

 

Voici les 8 questions que je me pose avant d’acheter un produit et qui me permettent de d’identifier la raison de l’achat et donc de décider si c’est utile, ou non :

  • En ai-je vraiment besoin ? (Je n’ai pas ce produit, ni de produit équivalent; son précédent est vide/bientôt vide) 
  • L’achat de ce produit a pour but de traiter un problème visible (boutons etc.) ou invisible (manque de confiance en moi) ?
  • Est-ce que ce que me promet ce produit est atteignable en modifiant facilement quelques habitudes (boire plus d’eau, faire un peu de sport, manger plus sainement, dormir mieux…) ?
  • Est-ce que j’ai la place pour le stocker ?
  • Vais-je l’utiliser en entier ?
  • Le contenant est-il recyclable/réutilisable ?
  • La composition est-elle respectueuse de ma peau et de l’environnement ?
  • Est-ce que je pourrais acheter ce même produit de façon à encourager le commerce éthique ou local ?

 

Retrouvez- moi sur FaceBook et Instagram

Cliquez, likez, commentez & partagez si vous avez aimé, ça donne du courage !

Publicités

12 réflexions sur “Consommer moins pour consommer mieux : les cosmétiques

  1. jill est une fille dit :

    Amen. C’est dingue, tu as su mettre les mots sur ma façon de penser ! J’utilise simplement beaucoup plus de maquillage mais parce que j’adore me maquiller et depuis quelques mois j’attends d’avoir terminé un produit jusqu’au bout pour en racheter éventuellement un autre et ainsi je jette au fur et à mesure tout les produits que j’ai en 1000 exemplaires pour n’en garder plus qu’un de meilleure qualité. Vive le gain de place et de temps le matin !

    Aimé par 1 personne

  2. OAKMOON dit :

    Ton mode de pensée rejoins complètement le mien! Pour ma part, c’est d’être tombée malade un jour qui m’a fait prendre du recul sur ma vie, sur mes attentes,sur la pression que je m’infligeais et sur ma consommation alimentaire…Depuis que j’ai pris la décision d’être à l’écoute de moi-même, mon corps à lâcher prise et mon apparence a également changée ou peut-être es-ce mon regard qui a évolué! Je pense qu’aujourd’hui, il est très difficile d’être une jeune femme dans cette société ou nous sommes bombardés d’images, de chaînes you tube de publicités, de messages. Nous subissons une pression permanente concernant l’idéal de la féminité que l’on nous rabâche à toutes les sauces. Avons nous tant besoin de faire toutes ses choses pour être belle? Pour ma part, je suis adepte de la slow cosmétique, des huiles végétales, des huiles essentielles, un maquillage léger et bio, des soins à l’argiles….la nature à tant à nous offrir et puis le beauté c’est aussi quelque chose qui émane de l’intérieur alors cultivons toutes les beautés en nous dans le respect de notre corps et de notre esprit!

    J'aime

    • Anaïs dit :

      Merci beaucoup pour ton très beau commentaire ! Je suis tout à fait d’accord avec toi.. C’est parfois difficile à accepter mais c’est pourtant vrai, le bonheur, la beauté,… Ça vient aussi et beaucoup de l’intérieur et non que de l’extérieur 🙂

      J'aime

    • Anaïs dit :

      Merci pour ton commentaire Alicia ♥ Tu m’as beaucoup touchée et c’est à moi de me reconnaître dans ce que tu écris !
      Je suis sincèrement persuadée que le bonheur se trouve en grande partie dans la simplicité. Se « chouchouter » en achetant des milliers de trucs etc., tous ces termes utilisés pour nous faire penser que la vie c’est les nouveaux produits, à mon sens c’est juste une stratégie marketing ultra efficace.
      … Vaste sujet 🙂

      J'aime

  3. lefollya dit :

    J’ai trouvé que ton article était vraiment intéressant, et je me situe plus ou moins dans le même cas. C’est-à-dire que j’essaye d’utiliser de plus en plus de produits naturels, et concernant le cosmétique, j’ai décidé d’arrêter de couvrir mon visage de BB crème ou par d’autres genres car à mon avis c’est plus nocif qu’autre chose, et ma peau se porte mieux ainsi !

    J'aime

  4. Mes idées naturelles dit :

    Bonsoir Anaïs

    c’est par cet article que je découvre ton blog. Il est très interessant (le blog et l’article!), bravo pour ce changement de cap et ces nouvelles habitudes qui te réussissent.
    J’ai suivi des études supérieures en géographie, environnement et gestion des milieux naturels, je tiens un blog dont, justement, la ligne éditoriale est l’environnement, le « consommer moins mais mieux ».
    je considère que « l’avoir » n’est pas ce qui nous rend heureux contrairement à ce que la société de consommation essaie de nous faire croire.
    Pour être belle et se sentir belle la meilleure recette est de s’accepter et d’être naturelle et sourire! Plus on mets de produits, maquillage,… plus notre peau étouffe, pas étonnant que tu ai vu les changements lors de ton voyage quand tu n’avais que le stricte nécessaire.
    Bien vu la liste de questions avant achat 😉

    http://www.mesideesnaturelles.fr

    Bon weekend
    Adeline

    J'aime

  5. sarahcrosetti dit :

    Très bel article! Moi aussi je suis dans cette phase « consommer moins et mieux », j’ai d’ailleurs arrêter les marques de type Americaines, et j’ai d’ailleurs arrêté d’aller chez Sephora pour les soins et les crèmes hydratantes, maintenant c’est une crème et un démaquillant, de marque bio type Pai ou Ballot Flurin et c’est tout! Quand au maquillage tout comme toi, mascara et crayon, voir un peu de blush pke le teint laiteux Londonien c’est pas ce qu’il y a de mieux mais bon sinon sim-pli-ci-té! Surtout que j’essaie de la chercher dans ma cuisine donc je me dis qu’il faut aussi avoir un peu de cohérence et se l’appliquer dans la vie au quotidien!
    A très bientôt en tout cas!

    J'aime

  6. Needs and Moods dit :

    Coucou Anaïs!

    J’espère que tu vas bien et que tu as passé une bonne semaine.
    Ton article est super intéressant. Effectivement, le marketing autour de la beauté a fait grandement évoluer les envies des femmes, et bien souvent, on achète beaucoup plus que ce que l’on consomme réellement.
    Après, je pense qu’il faut aussi considérer les produits de beauté pas uniquement comme un achat-besoin, mais aussi comme un achat-plaisir.
    Aller en parfumerie, pour s’offrir une jolie bouteille de parfum, par exemple, alors que l’on en a déjà quatre ou cinq qui attendent d’être terminées à la maison, peut aussi être une façon de se faire plaisir, de compenser certains stress du quotidien. Pour moi, ce n’est pas forcément le produit à lui seul que l’on s’offre, mais le fait d’aller dans une boutique, qu’une conseillère prenne le temps de discuter avec nous, de se faire chouchouter en se faisant offrir des échantillons…
    Mais tout ça est un grand débat! ☺
    Cela dit, je suis complètement d’accord sur le fait que la surconsommation est un gros problème, et pas uniquement dans le domaine de la beauté. Je parle également de l’alimentation, de la décoration…
    Si l’on a une attitude responsable, que l’on trie régulièrement ses cosmétiques en offrant à nos amies ceux dont on ne se servira pas, que l’on veille aux dates de péremption tout ça, l’impact d’achat est déjà moindre pour l’environnement. ☺
    Voilà, voilà.
    Je vais te laisser lire mon petit roman! Hihi!
    Je te souhaite une belle journée, et merci pour cette jolie revue.
    A très bientôt,
    Lili.

    Aimé par 1 personne

  7. mytrendylifestyle dit :

    Je trouve ça vraiment top comme article, exactement ce dont j’avais besoin!
    J’essaye de diminuer, j’ai le sentiment que ne me maquille pas énormément mais peut-être que je me trompe. J’ai l’impression que je ne peux pas sortir sans fond de teint, ni anti cernes parce que ma peau n’est pas parfaite et que mes cernes sont très marquées, j’utilise également chaque jour du mascara et un crayon à sourcil parce que sinon je ressemble à La môme ahah
    Je crois que le jour ou j’arriverais à faire sans Fond de teint ce sera parfait pour moi ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Anaïs dit :

      Je suis très heureuse que cet article t’ai plu ! C’est une transition qui peut être tout à fait progressive, le principal c’est que tu te sentes bien dans ta peau ! Ayant eu beaucoup de problèmes d’acné il y a quelques temps, je complexais vraiment beaucoup beaucoup et je ne pouvais pas sortir sans fond de teint, j’en étais même arrivée à ce point où tu te lèves avant ton mec, ou tu ne te démaquilles pas tellement tu n’assumes pas ta peau… Donc, partant de là, hors de question d’être moralisatrice ! 🙂
      Je pense juste, comme tu l’as compris, que l’important c’est de différencier l’utilité de l’achat pour l’achat et le marketing qui nous fait penser que sans ça, on est moche !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s