Mes essentiels pour un pic-nic cosy et ecofriendly

Tawashi

De par ma vie trépidante de sudiste établie, je suis toujours fourrée à la plage. Donc je me retrouve souvent à picniquer sur la-dite plage (ou le rocher, ça dépend des jours) & en quelques mois je me suis confectionné un attirail ecofriendly et zéro déchet qui permet de réduire au maxiiiimum les déchets que l’on peut produire à cette occasion. Je ne comprends pas les gens qui vont se poser dans de superbes endroits, au bord de la mer, des lieux avec une jolie vue, relativement naturels… Et qui laissent tous les déchets de leur picnic/goûter/whatever sur place. Ca me dépasse. Je parle du carton de pizza au divers trucs en plastiques, en passant par les capsules de bières et les MEGOTS DE CIGARETTES. Quel enfer. Je vous défie de poser votre serviette quelque part dans le sud sans avoir quelques mégots de cigarettes dans le sable ou coincés entre deux rochers… & c’est bien dommage ! Alors pour contrebalancer ça, je mets un point d’honneur à réduire au maximum les déchets que je peux produire quand j’emporte mon taboulé au bord de l’eau.

En gros c’est pas bien compliqué, dans la vie comme au picnic, il s’agit d’avoir les outils clés.

Pas de bouteille d’eau en plastique mais une gourde en inox,

que je remplis chez moi, dans les cafés/bars (demandé gentiment, ça passe toujours), aux fontaines que l’on trouve souvent près des plages, sentiers de randos, au milieu des villages… Outre le gaspillage fortement, fortement limité, d’un point de vue santé, troquer le plastique pour de l’inox c’est éviter tout risque de migration de molécules cancérigènes dans l’eau.

Adieu l’essuie tout,

que ce soit chez moi, lors de pause déjeuner ou en picnic, je n’utilise plus de serviettes jetable ou de papier essuie tout mais toujours toujours une serviette (ou deux hein, ne soyons pas radins) en tissus. Réflexe hyper simple, pas coûteux, plutôt stylé (elle est pas jolie ma serviette en tissus?) et ultra efficace. On limite drastiquement la production de déchets (même papier, ça reste un déchet relativement inutile)(surtout quand on t’en colle 20 sur le plateau) et avec goût 🙂

J’utilise d’ancien pot de confitures ou pots en verre divers

pour faire les desserts (pudding de chia ou quoi ou qu’est-ce) et quand on ne doit pas trop marcher, je mets les salades, le taboulé, etc., dedans. Sinon j’utilise comme le commun des mortels, notre ami le Tupperware.

Ensuite pour tout ce qui est fruits, sandwiches, fruits secs, gâteaux et compagnie, j’utilise tout simplement des sacs en papier (en cours de transition vers des pochons en tissus)(mais tant qu’à faire, autant utiliser ceux-là !).

A noter que pour le picnic, l’opinel c’est la vie et qu’en plus je prends mes couverts de la maison (2 cuillères ou 2 fourchettes selon le menu).

o matter wherethe journey takes you, enjoy theadventure.

Je crois n’avoir rien oublié… & vous ? Vous emportez quoi en pic nic, pour votre pause déj’ ou un apéro au parc ?

 Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

Résultat concours Couleur Caramel :)

Roulement de tambour…. Suspens à son apogée… Aujourd’hui je me suis penchée sur le tirage au sort du concours Couleur Caramel !

SAMSUNG CSC

Préparation à l’ancienne 🙂

Vous avez été un peu plus de 70 à participer, Facebook et Instagram confondu et j’ai vraiment adoré organiser un concours pour vous. Une chose est sûre, c’est loin d’être le dernier ! Y’a pas à dire, ça réveille et booste l’interaction & c’est super agréable 🙂

SAMSUNG CSC

J’ai même utilisé mon beau chapeau pour l’occasion !

Et c’est Pauline Valdairon qui a été tirée au sort ! J’ai d’ailleurs découvert que Pauline était sophrologue (elle tient notamment la page « Une pause sophro » et a un compte insta très sympa !) ♥

SAMSUNG CSC

Tu remportes donc un bon d’achat de 30€ à utiliser sur la boutique officielle de Couleur Caramel… J’ai hâte de savoir vers quels produits tu vas te tourner ! ♥

Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

Oui mais la cup… Ca pue ?

5 questions sur la cup

En un peu plus de deux ans d’utilisation de la coupe menstruelle, pas mal de recherches sur internet et beaucoup d’échanges avec de nombreuses personnes, filles comme garçons… Je me suis dit que cela pouvait être assez intéressant de répondre aux questions les plus posées et que l’on aborde le plus difficilement, sans tabousParce qu’après tout, quand on ne connaît pas vraiment cet étrange objet il y a peut-être quelques notions que l’on pourrait ne pas bien maîtriser ! En avant toute !

1. « Est-ce que je dois enlever ma cup pour faire pipi ? »

 

Jusqu’à preuve du contraire, l’urine et les règles ne s’évacuent pas par la même sortie. Je comprends cependant tout à fait pourquoi on peut penser ça. Grâce à nos amies les serviettes hygiéniques, lorsque l’on va aux toilettes en période de règles, on a l’impression que l’urine est pleine de sang; mais non. Ce n’est qu’une sombre histoire de mélange.

Ta cup reste bien placée là où elle doit être et tu peux faire pipi tranquille. C’est d’ailleurs assez libérateur de pouvoir se rendre aux toilettes pendant tes menstruations et de ne pas être embêtée par la formidable vision d’une serviette, du sang un peu partout ou une ficelle mal placée. Je dis ça, je dis rien.

 

2. »Est-ce que la cup ça pue ? »

 

Lorsque l’on porte des protections de type serviettes hygiéniques classiques, le sang qui s’écoule se trouve en contact avec l’air, c’est donc à ce moment là qu’il s’oxyde et donc que l’on en perçoit une odeur qui peut-être dérangeante (et que les industriels n’hésitent pas à vous coller sur le dos quitte à vous donner des complexes pour mieux vous vendre des serviettes parfumées à la rose des bois…).

La cup doit être vidée environ toutes les 8 heures, 12 maximum. Passé ce délai, je ne peux vous garantir une fraîcheur des premières heures. Mais il faut savoir que non, la cup ne pue pas, votre sang ne pue pas.  On la rince de préférence entre chaque utilisation, sinon on la vide et l’essuie avec du papier toilette. Il faut la laisser tremper environ 15 minutes dans l’eau bouillante (additionnée de vinaigre blanc et/ou de bicarbonate de soude si on le souhaite) et de la laver au savon neutre.

 

3. « Est ce que ma cup peut rester coincée ? »/ « Est-ce que ma cup peut tomber toute seule quand je vais aux toilettes ? »

 

Insérer un bout de silicone dans cet antre sombre et méconnue peut être un poil anxiogène. Sans grande connaissance de l’agencement interne de ce qui se passe un peu plus bas, c’est délicat de s’imaginer concrètement où se positionne la coupe menstruelle, jusqu’où elle peut aller et comment on peut la récupérer sans faute, nous grandes habituées de la ficelle gage de sécurité que l’on a qu’à tirer.

Je vais vous rassurer, votre col n’est pas un puits sans fond dans lequel des objets divers et variés graviteraient après oubli. Lorsque vous introduisez la coupe menstruelle, celle ci se place entre vos parois et surtout entre vos muscles. Contractez le périnée, vous aurez des surprises 🙂 Ce sont ceux-ci qui permettent à la fois d’empêcher qu’elle tombe toute seule, mais également de pouvoir la récupérer facilement. La nature est bien faite non ?

Afficher l'image d'origine

source : mydiamondcup.com

 Si jamais vous avez l’impression qu’elle sera inatteignable plusieurs options :

Choisissez bien votre embout, personnellement, cela me rassurait de prendre une cup dont l’embout était un anneau. J’avais le sentiment qu’en cas de galère, la préhension serait optimale (c’est le cas, pour moi en tous cas).

Accroupissez-vous et poussez avec le périnée, votre coupe menstruelle ne se fera pas prier je vous le promets.

&si jamais, au grand jamais, pour x ou y raison que je ne maîtriserais pas, il arrivait quoi que ce soit (après tout, on a déjà toute entendu parler de la fille qui s’était retrouvée avec deux tampons); nous sommes dans un pays civilisé ou l’on trouve quasiment un gynéco à tous les coins de rue.

 

4. « La cup on la sent toute la journée, ça gêne, ça fait mal ? »

 

Lorsque ta cup est bien placée, c’est à dire juste avant le col, tu ne dois pas la sentir, en tous les cas cela ne doit absolument pas te faire mal. Comme lorsque l’on t’a proposé d’utiliser les tampons il y a quelques années, utiliser une protection hygiénique nouvelle demande un peu de doigté (même déplier les ailettes d’une serviette ++ sans qu’elles se collent entre elles ou se replient peut s’avérer sportif !). Il y a des filles pour qui cela peut ne pas fonctionner, ne pas être le moyen idéal et en soi ce n’est pas très grave ! Mais il ne faut pas se décourager dès la première insertion. Je ne crois pas que l’utilisation du premier tampon ait été une partie de plaisir personnellement ! (Je me demandais même si j’allais pouvoir un jour avoir une vie sexuelle tant c’était compliqué et extrêmement désagréable !).

Afficher l'image d'origine

source : mamangeekette.blogspot.com

Il existe plusieurs pages qui recensent les différents pliages de coupe menstruelle à tester pour que, selon ton anatomie, la coupe menstruelle se déploie au mieux et t’offre une protection optimale. Je ne vous cache pas que quand je vois certains pliages, j’ai l’impression d’être à un concours d’origami tant le truc est un poil trop sophistiqué… Mais si cela peut en aider certaines ! 🙂

Afficher l'image d'origine

source : coupemenstruelle.net

5. « Est-ce que je peux faire du sport avec ma cup ? »

 

Oui, oui, oui et mille fois oui ! La coupe menstruelle est en silicone étanche, donc fini le tampon imbibé de cinq fois son poids d’eau chlorée quand tu as envie d’aller à la piscine peu importe à quelle période de ton cycle tu te trouves !

J’ai testé la course, la natation, le vélo, le yoga et le fitness et tout s’est très bien passé ! De là à te dire que tu peux tenir une posture jambes écartées, bassin en l’air, tête en bas pendant 3 heures… Je ne suis pas allée jusque là ! Mais en tous cas il n’y a aucune raison de se priver de bouger pendant les règles si le seul frein c’est la protection hygiénique !

—–

Encore une fois, je tiens à insister sur le fait que mes articles ont surtout pour but de donner des réponses aux questions que certaines peuvent se poser et surtout de donner de la visibilité à une alternative aux protections hygiéniques classiques qui sont loin d’être les plus optimales, qu’il s’agisse d’un point de vue santé, protection, image de soi ou budget !

Tout le monde peut faire le choix de l’utiliser ou non, mais ce qui est important c’est de savoir entre quoi et quoi vous avez concrètement le-dit choix ! J’ai rédigé il y a quelques jours un article à ce sujet, dans lequel je tentais de rassembler toutes les protections hygiéniques alternatives et naturelles aujourd’hui disponibles 🙂

&puis si jamais tu ne sais pas quoi en faire… Je suis tombée sur cet article plutôt drôle.

Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

 

Comment dormir mieux, principalement lorsque l’on est un peu anxieux ou angoissé ?

SAMSUNG CSC

Je voulais partager avec vous aujourd’hui quelques trucs et astuces mis en place au cours des derniers mois et qui m’ont beaucoup aidés à trouver le sommeil et à m’endormir plus facilement. En effet, d’un point de vue anxiété et remise en question, ces derniers temps ont été plutôt intenses. Autant la journée pouvait se dérouler à peu près normalement, autant le moment du coucher devenait un vrai calvaire, voire même un moment que je redoutais sévèrement. Du coup, j’ai testé diverses choses qui m’ont plutôt aidée et je me suis dit que cela pouvait vous être très utile ! Certes, on rentre en période de vacances, le soleil est là, les journées sont longues, chaleureuses (bon, apparemment pas vraiment dans toute la France…), … Mais comme on le sait, l’anxiété ne répond pas à des règles bien précises et peut pointer le bout de son nez à n’importe quel moment.

Sur ce, voici une liste non exhaustive de petites astuces que j’ai mises en place pour mieux m’endormir et chasser un peu les 1546 questions qui venaient me turlupiner au moment où je me glissais sous la couette. Evidemment, je placerais avoir un chat à câliner juste avant de dormir tout en haut de la liste.. Mais bon, on va rester dans l’abordable !

∴ Les classiques :

  • Éteindre son ordi et mettre son téléphone en mode avion
  • Ne plus faire d’écran intensément avec d’aller se coucher, baisser la luminosité de son téléphone au maximum pour ne pas se fatiguer les yeux et trop forcer avant le coucher.
  • Installer Flux sur son ordinateur et son téléphone : Flux, (clique pour te rendre sur leur site) (Appli « Twilight » sur Android si je dis pas de bêtise) c’est un filtre orangé qui se met en place sur votre écran et change d’intensité tout au long de la journée, selon la luminosité extérieure. Moins il y aura de lumière naturelle, plus le filtre sera orangé. Long story short, je ne suis pas experte, mais en gros, la lumière bleue émise par nos écrans stimulent assez fortement nos bâtonnets, leur laissant penser que c’est un peu la fête du slip et qu’on est encore en pleine journée. Une luminosité basse et orangée permet de calmer ces petits excités de la vie. Et en plus, pour tous ceux et celles qui font beaucoup d’ordi, ça soulage les migraines oculaires et douleurs au niveau des yeux de façon assez radicale !
  • Privilégier la lecture avant de dormir : Je suis complètement accro aux divertissements passifs de type Youtube, Snap, Films et compagnie… Cependant, je sais qu’on le rabâche assez souvent, mais pour s’endormir de la façon la plus agréable possible, rien de tel que bouquiner quelques pages. C’est le moment de la journée où l’on peut se poser, avancer dans son livre, se divertir calmement sans stimulation audio ou oculaire trop forte.

∴ Les un peu moins classiques :

  • Vaporiser une odeur agréable : Quand le problème principal, c’est que l’on a du mal à trouver le sommeil parce qu’on est un peu anxieux ou stressé, les odeurs sont souvent très salvatrices. Elles permettent de se détendre du neurones, de stimuler des sensations olfactives agréables, de rassurer, de calmer. Il existe à la fois des mélanges d’huiles essentielles tout-prêts que l’on peut trouver en magasin bio ou pharmacie, des recettes de roll-on anti stress à composer soi même selon ses envies et ses goûts… Ou bien simplement un parfum lambda que l’on aime bien et que l’on va vaporiser sur sa taie d’oreiller.
  • Se brosser avec une des fameuses brosses : Juste avant de se mettre au lit, je profite de deux minutes pour me brosser le corps à sec. Le bruit, la gestuelle, la sensation très agréable de relance sanguine me fait beaucoup de bien, je me sens toute zen et détendue juste après.
  • Faire une séance de Yoga spéciale avant le coucher. J’aime beaucoup cette séance de Yoga et celle ci. Pratiquer les bons exercices et les bons étirements à l’instant T vont vous permettre de vraiment détendre votre corps et de relâcher toutes les tensions accumulées dans vos muscles au cours de la journée. Ainsi au moment du coucher vous êtes hyper détendu, calme et prêt à sombrer dans les bras de Morphée.
  • Se masser les pieds et les mains avec un peu d’huile de coco (ou n’importe quelle huile végétale dont l’odeur vous plaît, amande douce, argan…). On ne le dira jamais assez, le massage et l’auto-massage ont de super vertus pour le corps, les muscles, le mental et les moral. Se masser quelques minutes les pieds puis les mains permet de se détendre immédiatement, de reconnecter avec soi-même, d’avoir un peu d’attention pour sa personne, de relâcher toutes les tensions et d’être bien préparé à déconnecter pour une bonne nuit de sommeil.
  • Lancer un podcast. Alors ça…. Ca c’est vraiment mon incontournable. Pour toutes les personnes qui comme moi, ont du mal à déconnecter sans être divertis par autre chose, c’est parfait. Les films, Youtube… C’est quand même un peu agressif pour s’endormir, on a du mal à lâcher prise, à se laisser s’endormir. Alors que les podcasts… Tu éteins toutes les lumières, tu lances un podcasts, de trente minutes ou une heure (ou whatever), tu fermes les yeux et tu te laisses conter une histoire. Je suis personnellement une inconditionnelle d' »Affaires Sensibles » sur France Inter (que j’écoute via l’appli Rf Podcast sur Android) . J’adore les thèmes abordés, la voix de Fabrice Drouelle, l’angle d’approche, la ligne éditoriale, les archives, la pertinence des invités… Pour moi c’est une des meilleures émissions radios et j’adore écouter un podcast avant de m’endormir. A vous de trouver la votre.. 🙂
  • Lancer une méditation guidée pour trouver le sommeil. Sur youtube ou des blogs/sites, il existe beaucoup de méditations guidées pour trouver le sommeil à télécharger. Il faut trouver celui qui nous convient le plus, la voix, l’élocution, l’approche… Mais pour moi ça marche plutôt bien, et rare sont les méditations guidées dont j’ai entendu la fin… Ce qui est très bon signe !

∴ Faire de la visualisation

  • Se concentrer sur ses pieds, ses membres, les sentir lourds et chauds. Se sentir s’ancrer dans le matelas, essayer de sentir le bout de ses doigts, son oreille, de faire remonter une boule de chaleur de bas en haut… Tout autant d’exercice qui permettent de se recentrer, de se vider la tête et de lâcher-prise tout en douceur.
  • Visualiser une pièce blanche, avec une boule ou un objet blanc, très rond, très doux. Imaginer sa texture, son poids… Bref concentrez-vous sur quelque chose de clair, de lumineux, de positif et de calme.
  • Etc., etc.

 

Voilà ! C’est un article assez complet, qui je l’espère vous permettra de passer des nuits un peu plus sereines et de vous endormir plus facilement ! J’aimerais beaucoup connaître VOS astuces et savoir si vous avez testé celles-ci et comment cela a fonctionné pour vous ! 🙂

Sur ce, à très vite, soyez heureux ♥

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à commenter, liker, partager si cela vous a plus, ça fait chaud au ♥ !

Retrouvez-moi sur Facebook & Instagram

Mes petites bouchées au chocolat

Rien d’extraordinaire aujourd’hui (non pas que ce soit d’usage par ici ehe), je voulais partager avec ceux que cela intéresse une recette super leckerlecker de bouchées moelleuses au chocolat.

SAMSUNG CSC

Ingrédients pour une trentaine de bouchées :

  • 3 oeufs
  • 25 g de sucre
  • 50 g de farine
  • 100 g de chocolat pâtissier
  • 75 g de beurre
  • un fond de tasse de café non sucré
  • quelques noisettes et amandes entières
1. Faites fondre dans une casserole le chocolat et le beurre à feu doux, en y ajoutant un un fond de café (coulé)
2. Faites préchauffer le four à 180°c
3. Si vous avez un batteur, séparez le blanc de jaunes, montez les blancs en neige. Sinon, mélangez les oeufs entiers à la préparation, c’est très bon aussi.
4. Mélangez les jaunes (ou oeufs entiers), le sucre, la farine et le chocolat ensemble. Ensuite y incorporer délicatement les blancs en neige. De granuleuse, la pâte passera à homogène et brillante.
5. Remplir vos petits moules en silicone, concassez les amandes et les noisettes (j’utilise un verre ou n’importe quel objet un peu dur) pour les y saupoudrer sur la préparation.
6. Enfourner 10 mn, c’est prêt, et c’est délicieux 😀

 

& Voilà ! Vous, quelle est votre recette fétiche inratable ?

Etre sportive ou ne pas être ?

bonjour

Ma relation avec le sport est très étonnante. Bien qu’ayant toujours aimé la danse, quand j’étais plus jeune, j’étais dans la case des « non sportives« . Je n’aimais pas le sport. Tout du moins le sport au collège et mes parents ne m’ont jamais poussée particulièrement à pratiquer un sport (même si je suis sûre que j’aurais adoré le saut en hauteur, passons :D). Lire la suite

Présentation

Bonjour à toutes et à tous ! J’ai décidé de placer 2016 sous le signe de renouveau blogguesque. Nouvelle plateforme, nouveau design mais quelques articles déjà parus sur lesfleurswordcrush, j’ai besoin de raccrocher d’anciens cadres aux murs pour me sentir à nouveau comme chez moi !

Phu Qoc - Vietnam

Je m’appelle Anaïs, j’ai 25 ans (et demi), je n’ai pas de domicile fixe et je vadrouille constamment entre ma Lorraine natale, Avignon et quelques endroits qui me tiennent à coeur (Berlin, par exemple). La situation est relativement temporaire, jusqu’à tant que je trouve un emploi. Ben oui, pour couronner le tout, je suis jeune diplômée en recherche de plan de vie (y).

J’aime bien barouder, je suis tombée amoureuse de l’Asie du sud-ouest récemment, je suis pleine de rêves et ethico-écolo convaincue. Sur ce, je vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture !