Depuis que j’ai un chat, je suis une attardée

Cet article aurait aussi pu s’appeler « au secours mon chat me retourne le cerveau ! »

SAMSUNG CSC

Je ne sais pas pourquoi, depuis que Morue (mon chat) est entré dans ma vie, j’ai l’impression d’avoir trois ans d’âge mental dès qu’il s’approche de moi. Pourtant des chats, j’en ai déjà eu et c’est loin d’être le premier, mais celui là… C’est comme s’il avait un aura un peu suprême. On lui pardonne tout, on le trouve trop intelligent, ma mère lui léguera la majeure partie de son héritage et pourtant, il est même pas très beau. Hier j’ai commis l’irréparable en tapant « musique relaxante pour chat » sur Youtube (au passage, cela existe et je ne suis pas seule). Depuis j’ai commencé à questionner mon comportement envers mon chat… Démonstration en cinq points de l’emprise qu’a le félin sur notre famille.

 
Constat numéro 1 : dès que je rentre visiter ma chère famille, mon dossier photo se prend environ 30 nouvelles entrées dans la gueule. Morue assis, Morue qui baille, Morue qui joue avec un mouton de poussière, Morue qui est sur mes genoux, et j’en passe et des meilleures. Sur les 847 photos de chat prises depuis fin août, il faut se rendre à l’évidence, 832 sont quasi identiques. Mais je n’y peux rien, il est trop mignon.
Constat numéro 2 : je me sens offensée quand il vient pour un câlin mais que dès que quelqu’un arrive il se barre. Cela marche aussi avec « dès qu’il voit une mouche voler ». Je ressens une pointe d’humiliation au fond de moi. Genre il m’a utilisée pour que je lui fasse des caresses mais dès qu’un truc plus intéressant lui monopolise ses deux pauvres neurones, je n’existe plus. Dur.
Constat numéro 3 : je lui parle. Mais pas avec une voix normale, non, évidemment. Avec une voix nasillarde et haut perchée genre salut j’ai quatre ans et j’suis pas toute seule dans ma tête. Et parfois je lui dis que je l’aime. Ceci est un appel au secours, aidez-moi.
Constat numéro 4 : j’ai déjà tapé quinze fois dans google « mon chat se gratte », « symptômes dépression chez le chat », « mon chat a peu d’appétit », et cerise sur le gâteau : « les selles de mon chat sentent très mauvais ». (Parce que d’habitude il fait caca des pétales de roses tellement il est parfait alors tu comprends, je m’inquiète.)
Constat numéro 5 : les chaises de la cuisine sont lacérées, tout comme mon nouveau haut Mango, mes mains et un peu mon amour propre. Le câble de chargeur est défoncé et le journal minutieusement découpé en 3500 petites pièces. Même si j’ai une envie pressante, si Morue se prélasse sur mes genoux, je vais risquer la cystite plutôt que le déranger. Il sent très mauvais de la bouche mais on l’aime quand même. (Vraiment mauvais). En gros, tout ce que Morue fait, c’est pas grave, c’est pas de sa faute, c’est limite carrément mignon. C’est lui qui dicte les règles. On est à quel niveau d’emprise là ?
Afficher l'image d'origine
Conclusion : je crois que mon chat est un pervers narcissique manipulateur, mais c’est normal, c’est le meilleur.
 
Voilà, voilà … Ca me réchaufferait le cœur de savoir que je ne suis pas la seule à être la marionnette humaine de mon chat, partage avec moi tes expériences !
bisettes
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s